L'aide-soignant filmé en train de frapper une nonagénaire jugé

L'aide-soignant filmé en train de frapper une nonagénaire jugé

Publié le 22/03/2019 à 12:47 - Mise à jour à 13:01
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le procès d'une aide-soignant filmé en février dernier en train de violenter et d'insulter la patiente d'un Ehpad a lieu ce vendredi 22. Il risque cinq ans de prison.

L'affaire avait choqué tout en relançant le débat sur les mauvais traitement des personnes âgées dans les maisons de retraite. L'aide-soignant qui avait été filmé en train de violenter une nonagénaire dans un Ehpad du Val-de-Marne est jugé ce vendredi par le tribunal de Créteil.

Soupçonnant des violences, la famille avait installé clandestinement une caméra dans la chambre de la nonagénaire début février. Un matin, la résidente avait été retrouvée avec une jambe cassée sans qu'aucun incident n'ait été signalé. La vidéo avait révélé qu'elle était tombée de son lit. Elle avait appelé à l'aide pendant une heure avant que l'aide-soignant n'arrive.

Les insultes ont plu: "Ferme ta gu..., vieille s..., fais ch...". L'homme l'aurait violement tirée par la jambe pour la remettre dans son lit et frappée à plusieurs reprises tandis que sa victime le suppliait d'arrêter.

Voir: Val-de-Marne: un aide-soignant d'un Ehpad en garde à vue pour violences

L'individu a été mis en examen dans la foulée et placé en détention provisoire. Il avait d'abord nié les faits avant d'être confronté aux images et d'avouer. La défense a obtenu un délai pour préparer le procès.

Père de famille âgé de 57 ans, l'accusé est décrit par l'avocat de l'Ehpad, interrogé par Le Figaro, comme "un homme qui travaillait dans la maison depuis neuf ans, très apprécié de ses collègues, de sa hiérarchie et des familles des résidents". L'établissement s'est constitué partie civile.

Le quinquagénaire devra répondre de "violences ayant entraîné plus de huit jours d'ITT sur personne dont la particulière vulnérabilité due à son âge est connue de leur auteur", faits punissables de 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Lire aussi:

Ils refusent de payer la maison de retraite de leur père... qui a tué leur mère sous leurs yeux

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme avait été filmé en train de frapper et d'insulter une femme de 98 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-