Le vendeur à la sauvette percuté par un véhicule de police est mort

Le vendeur à la sauvette percuté par un véhicule de police est mort

Publié le 02/05/2018 à 14:53 - Mise à jour à 15:04
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 58 ans, vendeur à la sauvette près du château de Versailles, est mort après avoir été percuté par un véhicule de police. Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte.

Un homme de 58 ans, vendeur à la sauvette, percuté par un véhicule de police à Versailles dimanche 29 avril, a succombé à ses blessures, a-t-on appris ce mercredi 2 mai.

Les faits se sont déroulés dimanche vers midi rue Carnot près du château de Versailles. L'individu, qui vendait des tour Eiffel miniatures aux touristes, a fui en voyant la police arriver pour procéder à un contrôle d'identité.

Il est parti en courant et deux policiers l'ont suivi à pied sur le trottoir pendant qu'un autre l'a poursuivi avec le fourgon d'intervention.

Lire aussi: percuté par un véhicule de police, un vendeur à la sauvette entre la vie et la mort

Mais le fuyard avait ensuite subitement traversé la route devant le véhicule et avait été percuté au niveau du flanc. Inconscient, il avait été transporté en urgence et dans un état grave au centre hospitalier de Pompidou à Paris, où il est mort.

L'identité de l'individu était dans un premier temps incertaine, car il n'avait sur lui que son pass Navigo.

Un policier avait aussi été blessé dans la course-poursuite, après s'être fait rouler sur le pied par ce même fourgon.

Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte et confiée à l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN).

Les proches de la victime et d'autres vendeurs à la sauvette se sont réunis ce mercredi 2 sur les lieux du drame pour se recueillir mais aussi pour protester et réclamer justice. "Ce n'est pas un accident. On veut que justice soit faite. On veut connaître la vérité", a témoigné sa sœur auprès de l'AFP.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte après la mort d'un vendeur à la sauvette percuté par des policiers (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-