Maltraitance animale: avant les poules, retour sur les autres vidéos de L214

Auteur(s)
Amandine Zirah
Publié le 25 mai 2016 - 14:54
Image
Abattoir illustration
Crédits
©Remy Gabalda / AFP
Grâce à ses vidéos, tournées en caméra cachée, l'association L214 souhaite éveiller les consciences.
©Remy Gabalda / AFP
L'association L214 milite depuis plusieurs années pour la défense des droits des animaux. Habituée à publier des vidéos chocs pour tenter de provoquer une prise de conscience chez les consommateurs de viande et les politiciens, l'association vient de mettre en ligne une nouvelle séquence, montrant les sévices infligés aux poules pondeuses dans un élevage de l'Ain.

Depuis plusieurs mois, force est de constater que l'association L214 mène avec succès sa mission pour la défense des droits des animaux. Preuve en est avec cette dernière séquence, mise en ligne ce mardi matin, montrant les sévices infligés aux poules pondeuses dans un élevage à Chaleins (Ain). Sur ces nouvelles images, tournées en avril en caméra cachée, on y voit des poules déplumées, une prolifération de poux, d'asticots, des cadavres de volailles en état de décomposition avancée gisant dans des cages et des accumulations de fiente. Face à cette situation, jugée intolérable par L214, Brigitte Gothière, la cofondatrice de l'association, a déclaré porter plainte pour maltraitance sur animaux. "On demande au préfet la fermeture, aux enseignes qui vendent leurs œufs d'arrêter et aux consommateurs de réfléchir à leur consommation". De son côté, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a réagi sur Twitter, ordonnant des contrôles le plus rapidement possible. Cette vidéo fait suite à de nombreuses autres séquences révélées ces derniers mois par l'association qui ont conduit à la création d'une commission d'enquête parlementaire "sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français".

>Abattoir basque

Le 29 mars dernier, L214 avait publié une vidéo choc, tournée en caméra cachée dans un abattoir de Mauléon (Pyrénées-Atlantiques) montrant des images particulièrement choquantes: animaux visiblement mal étourdis ou brutalisés, moutons saignés alors qu'ils présentent encore des signes de consciences, voire agneau écartelé encore vivant. Le maire de Mauléon Michel Etchebest avait alors  annoncé dans un communiqué prononcer "la fermeture de l'abattoir pour une durée indéterminée, à titre conservatoire" afin qu'une enquête puisse faire la lumière sur ces pratiques.

>Abattoir du Vigan

Une fois encore, l'association de défense des animaux avait marqué les esprits le 23 février dernier en publiant une vidéo choc, montrant les mauvais traitements infligés aux animaux de l'abattoir du Vigan dans le Gard. Surprise: l'établissement, certifié "bio" par le label européen Ecocert, ne laissait pas vraiment penser à de tels dysfonctionnements. Pourtant, la séquence révélait de nombreux manquements au sein de l'établissement. On s'apercevait notamment que les animaux sont mal étourdis avant d'être saignés ou bien que le matériel est non adapté à la taille des animaux, rendant les actions d'étourdissement inefficaces. Pour celles et ceux qui avaient le courage, ils pouvaient également voir un employé lancer des moutons violement contre des barrières tandis qu'un autre semble s'amuser à donner aux bêtes des coups répétés à la matraque électrique. L214 avait alors porté plainte auprès du parquet d’Alès contre l’abattoir intercommunal du Vigan et avait lancé une pétition demandant la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs

>Poussins broyés

Afin d'alerter les consommateurs sur les méthodes de production du foie gras à l'approche des fêtes de fin d'année, l'association avait diffusé en décembre 2015 deux vidéos prises clandestinement, où l'on pouvait voir la violence de certaines pratiques d'élevage et de mise à mort des canards. La première, tournée dans un couvoir des Pays de la Loire, montrait notamment des milliers de canetons broyés, certains encore vivants en entrée de broyeuse. Dans la deuxième, tournée dans le Sud-ouest,  c'étaitl'insémination de force des canes qui était, cette fois-ci, pointée du doigt.

>Abattoir d'Alès

En octobre dernier, une vidéo, montrant les mauvais traitements dont sont victimes les animaux de l'abattoir d'Alès (Gard) avait également fait couler beaucoup d'encre. Dessus, on pouvait apercevoir des bovins mal étourdis suspendus par une patte, des cochons gazés qui reprennent conscience sur la chaîne d'abattage ou encore des chevaux découpés alors qu'ils sont encore vivants. Sur le papier pourtant, l'abattoir municipale avait l'image d'un établissement modèle "aux normes européennes", entièrement refait à neuf et recevant des élevages d'une filière bio. L'abattoir avait ensuite fermé provisoirement ses portes.

 

À LIRE AUSSI

Image
Capture d'écran d'une vidéo de L214.
L214 dénonce "l'enfer des cages" des poules pondeuses (VIDEO)
L'association L214, qui milite contre la consommation de viande, a publié une nouvelle vidéo dénonçant les conditions d'élevage des animaux. Il s'agit cette fois d'un ...
25 mai 2016 - 11:31
Société
Image
Stéphane Le Foll Décembre 2015
Vidéo L214: Stéphane Le Foll ordonne des inspections dans tous les abattoirs de France
Suite à la diffusion d'une vidéo de l'association L214 montrant des animaux maltraités dans un abattoir du pays basque, la troisième du genre en quelques mois seulemen...
30 mars 2016 - 09:44
Politique
Image
Un abattoir du Gard.
L214: des actions réussies grâce à des militants qui infiltrent les abattoirs
Connue pour ses actions destinées à la protection des animaux, l'association L214 a réussi en quelques mois à faire fermer deux abattoirs (celui d'Alès et du Vigan) ap...
04 mars 2016 - 15:02
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.