Marseille : 4 ans ferme pour le chauffard qui avait renversé un policier municipal

Auteur(s)
Rabah AH pour FranceSoir
Publié le 31 décembre 2020 - 11:26
Image
Policier renversé
Crédits
FranceSoir
Marseille : 4 ans ferme pour le chauffard qui avait renversé un policier municipal : "je me suis vu mourir"
FranceSoir

Deux jours, après sa manœuvre désespérée, le jeune chauffard a été condamné ce mercredi à 4 ans de prison ferme par le Tribunal de Grande Instance de Marseille.

La décision n’aura pas trainé. 48 heures après avoir foncé en voiture sur un policier municipal, le jeune chauffard âgé de 21 ans, écope d’une peine de 4 ans ferme pour violence aggravée sur personne dépositaire de l’autorité publique avec mandat de dépôt.

Si le prévenu, jugé ce mercredi après-midi par la 11e chambre du TGI de Marseille en comparution immédiate, échappe aux poursuites pour tentative d’homicide - thèse avancée par certains policiers présents sur les lieux - il ne bénéficie d’aucune clémence, bien au contraire.

Le jugement est finalement bien plus sévère que la peine de 3 ans de prison requise par le procureur. Son passé judiciaire émaillé de nombreuses condamnations, n’ayant pas joué en sa faveur. Un coup de folie qui le conduit sous les barreaux pour une très longue période, signe de la gravité des faits qui auraient pu coûter la vie à un policier. Sans permis de conduire, ni assurance, il aurait tenté le tout pour le tout, pour fuir le contrôle.


Je me suis vu mourir !

Lundi, en après midi alors qu’il était contrôlé par des policiers à VTT, il avait percuté l’agent L. avec sa voiture, une Citroën Saxo et l’avait trainé avec son vélo sur plusieurs mètres. L’agent L., âgé de 30 ans, était présent lors de l’audience, soutenus par ses collègues. Une épreuve éprouvante pour celui qui encore très choqué, a été très durement blessé, notamment au dos et aux jambes. Il s’est présenté avec une minerve à la barre pour témoigner et dire sa stupeur lorsqu’il a vu la voiture arriver sur lui :

«  je me suis vu mourir ! ».  

Il s’est vu délivrer 5 jours d’ITT.

Une affaire prise très au sérieux en haut lieu. Le maire de Marseille, Benoit Payan, a tenu à appeler le policier, dès la nouvelle connue :

« J'ai pris contact avec le policier municipal pour lui apporter tout mon soutien et me renseigner sur son état de santé », l’édile ajoutant déplorer «  de tels actes, rappelant que la police municipale effectue au quotidien ses missions avec la plus grande motivation".

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.