Nice: les massages proposés par le Crous suspendus après une plainte pour agression sexuelle

Nice: les massages proposés par le Crous suspendus après une plainte pour agression sexuelle

Publié le 01/12/2017 à 18:42 - Mise à jour à 18:43
©Florence Durand/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une étudiante a porté plainte pour agression sexuelle lors d'une séance de massage, offerte par le Crous de Nice-Toulon, début novembre. L'organisme a suspendu l'expérience.

Le Crous de Nice-Toulon avait décidé d'innover en proposant pour la première fois en France des séances de relaxations gratuites, comprenant des massages, pour les étudiants soumis au stress. Mais l'expérience a tourné court après qu'une étudiante a déposé plainte pour "agression sexuelle".

Ces massages se déroulaient dans les restaurants et les cités universitaires, rapporte Nice-Matin qui révèle l'information. "Le Crous de Nice-Toulon a suspendu les séances de massages, dans les trois cafétérias et les trois résidences à Nice concernées par cette opération, suite à une plainte pour agression sexuelle déposée par une étudiante à l'encontre du masseur", a indiqué l'organisme dans la foulée. Les faits se sont déroulés début novembre. 

La victime est une jeune fille qui s'est confié au gardien de la Cité-U Jean-Médecin. Ce dernier lui a conseillé de porter plainte, ce qu'elle a fait.

"Le Crous a rompu toute relation avec le masseur qui lui avait été recommandé par l'Unef et celui-ci ne remettra jamais les pieds au Crous", a indiqué le directeur du Crous Régis Hoyer. Et d'ajouter: "J'ai cherché à le joindre mais n'y suis pas parvenu". L'organisme a fait savoir qu'il se constituerait partie civile "si le procureur donne suite au dépôt de plainte et prend en charge, via son avocat, la défense de l'étudiante".

Quant à l'étudiante, elle a été orientée vers une prise en charge psychologique mais aucun détail n'a été divulgué afin préserver son identité.

"La proposition d'organiser des massages pour les étudiants ne sera remise en œuvre que sous conditions dans des lieux ouverts", a souligné le Crous, et d'ajouter "qu'elle sera débattue le 5 décembre lors du prochain conseil d’administration, où siègent sept élus étudiants".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une étudiante a été agressé sexuellement lors d'un massage offert par le Crous de Nice.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-