"Nuit debout" : le mouvement interrompu après l'irruption d'un groupe de casseurs

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 02 mai 2016 - 09:05
Image
Des CRS Place de la République.
Crédits
©Miguel Medina/AFP
Un groupe de casseurs s'est invité dimanche soir lors du rassemblement du mouvement "Nuit debout".
©Miguel Medina/AFP
Après le défilé du 1er mai à Paris, le mouvement "Nuit debout" a été interrompu dans la soirée en raison de l'irruption d'un groupe de casseurs. Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de la Place de la République tandis que la station de métro, en partie incendiée, a été fermée par mesure de précaution.

L'habituel rassemblement du mouvement "Nuit debout" sur la place de la République à Paris a été interrompu dimanche 1er mai au soir après des incidents impliquant de jeunes "casseurs" signalés auparavant lors du défilé du 1er mai, a constaté une journaliste de l'AFP. Ces "individus violents" ont commencé vers 22h à lancer des projectiles sur les CRS, qui ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Les manifestants ont mis le feu à des cagettes et des poubelles au centre de la place, notamment à l'entrée de la station de métro République, dont les grilles avaient été baissées, a constaté l'AFP. Selon la police, la vitrine d'un magasin de sport a été brisée et plusieurs plaques d'égout déplacées.

"Compte tenu des incidents, le préfet de police a demandé vers 22h30 à Nuit debout de procéder à la dispersion du rassemblement", a indiqué la préfecture à l'AFP. Vers 23h, 600 personnes étaient encore sur la place et les forces de l'ordre l'ont fait évacuer "après les sommations d'usage", selon la même source. Deux personnes ont été interpellées pour "outrage et rébellion". Le calme était revenu après minuit.

Certains participants à "Nuit debout", mouvement lancé il y a tout juste un mois dans le sillage de la contestation du projet de réforme de la loi Travail, avaient déjà quitté la place, démontant à la hâte les tentes et la sono installées en début de soirée. Ils ont formé une chaîne humaine face aux CRS à l'entrée de la rue du Faubourg du Temple, pendant que les forces de l'ordre continuaient d'essuyer d'épisodiques jets de projectiles.

Trois heures auparavant, les derniers participants au traditionnel défilé du 1er mai avaient quitté dans un nuage de gaz lacrymogène la place de la Nation, destination finale de la manifestation partie de Bastille. Selon la police, dix-huit personnes avaient été interpellées et deux blessés.

 

À LIRE AUSSI

Image
Myriam El Khomri.
Loi Travail : "l'heure du Parlement est venue", déclare Myriam El Khomri
Alors que des milliers de personnes défilent ce dimanche partout en France contre la loi Travail, Myriam El Khomri a défendu son projet de réforme devant les médias. "...
01 mai 2016 - 17:29
Politique
Image
Loi Travail manifestation Toulouse 1.05.2016
Défilés du 1er mai : des milliers de personnes mobilisées contre la loi Travail
Des milliers de personnes étaient mobilisées ce dimanche partout en France pour protester contre la loi Travail. De Nouvelle-Calédonie, Manuel Valls a adressé une mise...
01 mai 2016 - 16:06
Politique
Image
Des heurts pendant une manifestation contre la loi Travail.
Loi Travail : le gouvernement dénonce les violences survenues lors des manifestations
Le gouvernement a dénoncé vendredi les violences survenues la veille lors de manifestations contre la loi Travail, reprochant au passage aux syndicats de ne pas suffis...
30 avril 2016 - 12:28
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.