Loi Travail: "l'heure du Parlement est venue", déclare Myriam El Khomri

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Loi Travail: "l'heure du Parlement est venue", déclare Myriam El Khomri

Publié le 01/05/2016 à 15:29 - Mise à jour à 15:35
©Meigneux/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que des milliers de personnes défilent ce dimanche partout en France contre la loi Travail, Myriam El Khomri a défendu son projet de réforme devant les médias. "L'heure du Parlement est venue",a-t-elle déclaré, deux jours avant le début de l'examen du texte par les députés.

La ministre du Travail Myriam El Khomri a déclaré ce dimanche 1er que "l'heure du Parlement est venue" et que désormais "le débat sur le projet de loi travail "doit avoir lieu dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Alors que les défilés syndicaux du 1er mai sont focalisés sur la revendication du retrait du projet de loi, à deux jours du début de l'examen par les députés, Mme El Khomri a déploré les "slogans" et "caricatures" sur son texte, lors du Grand Rendez-vous Europe1/iTELE/Le Parisien.

Interrogée sur les critiques du leader de la CGT Philippe Martinez qui dénonce le risque d'un code du travail par entreprise, la ministre a observé que dans les entreprises, la CGT discute et signe "70% des accords". "Ce projet est soutenu par des syndicats dits réformistes qui représentent une majorité des salariés et un grand nombre de députés progressistes", a-t-elle fait valoir, en affirmant que "le retirer à l'aube du débat parlementaire, ce serait une retraite". "Ce projet de loi est juste et nécessaire", a-t-elle dit en précisant que 5.000 amendements avaient été déposés.

Myriam El Khomri a rappelé "la philosophie" de son projet: "se mettre d'accord au plus près des entreprises", "laisser plus d'espace à l'échelle de l'entreprise pour s'adapter". Elle a reconnu "la charge symbolique et anxiogène" des dispositions sur le licenciement économique mais a affirmé que le gouvernement "ne voulait pas faciliter les licenciements". En revanche, il souhaite "encadrer" le licenciement économique et mettre fin "au recours abusif aux ruptures conventionnelles ou licenciement pour motif personnel". "Nous le faisons et pour les employeurs et pour les employés", a-t-elle dit, expliquant vouloir "encourager, favoriser l'embauche en CDI". La ministre a estimé qu'une fois votée et promulguée, la loi serait appliquée "dans les six mois".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Ce projet de loi est juste et nécessaire", a défendu Myriam El Khomri ce dimanche.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-