Nuit Debout : nouvelles soirée de violences place de la République

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 23 avril 2016 - 12:18
Image
Des CRS place de la République dans la nuit du 22 au 23 avril.
Crédits
©Elliott Verdier/AFP
Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue notamment pour "participation à un attroupement et jets de projectiles".
©Elliott Verdier/AFP
Après une semaine calme, de nouvelles violences ont opposé manifestants et forces de l'ordre place de la République dans la nuit de vendredi à samedi, en marge du rassemblement Nuit Debout. Une voiture de police a été incendiée et une douzaine de personnes interpellées.

Des échauffourées ont opposé dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 une centaine de personnes aux forces de l'ordre sur la place de la République à Paris, en marge du mouvement Nuit Debout, a-t-on appris de source policière.

Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue notamment pour "participation à un attroupement et jets de projectiles", selon un communiqué de la préfecture de police. "Celles-ci feront l’objet de poursuites judiciaires appropriées", ajoute la préfecture.

Selon la police, "une centaine d’individus constitués en cortège se sont dirigés vers le boulevard du faubourg Saint-Martin" aux alentours de 0h15. Les forces de l'ordre, qui sont parvenus à les maintenir sur la place, ont alors été la cible de jets de projectiles. Une voiture de police garée à proximité a été "volontairement incendié et totalement détruit".

Un autre véhicule de police et deux véhicules de la RATP ont également été détériorés. "Jusqu’à 2h et malgré l’appel à la dispersion de la part des forces de l’ordre, des échauffourées se sont multipliées à l’encontre des fonctionnaires nécessitant l’usage de gaz lacrymogène", ajoute la préfecture, qui précise que les affrontements n'ont fait aucun blessé.

Ces incidents sont survenus après une semaine de calme autour de la place de la République, théâtre d'échauffourées nocturnes à répétition ces dernières semaines lors de manifestations sauvages en marge du mouvement Nuit debout, installé sur la place depuis le 31 mars.

"Le préfet de Police constate le renouvellement et l’aggravation des actes de violence commis à l’issue du rassemblement de la Nuit Debout place de la République malgré les nombreuses mises en garde adressées aux organisateurs et aux participants", a dit la préfecture samedi.

La semaine dernière, dans la nuit de vendredi 15 à samedi 16, alors que le rassemblement de Nuit Debout touchait à sa fin, une centaine de personnes avait jeté et brûlé palettes et détritus avant de lancer des projectiles sur les forces de l'ordre. Elles avaient été dispersées, et 21 personnes interpellées.

La veille, alors que le président François Hollande terminait une émission télévisée, environ 300 manifestants, selon la police, avaient quitté la place pour marcher sur l’Élysée. Ecartées par un cordon de CRS, elles avaient ensuite sillonné des rues des 10e et 19e arrondissements, où des casseurs avaient brisé des vitrines et des abribus et vandalisé des véhicules.

La semaine précédente, la tentative de quelques centaines de personnes de se rendre au domicile du Premier ministre Manuel Valls avait également conduit à des incidents. Depuis le début du mouvement il y a trois semaines, 36 personnes ont été arrêtées en marge de Nuit debout, dont 35 ont été placées en garde à vue, avait indiqué la Préfecture de police samedi dernier.

 

À LIRE AUSSI

Image
Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut.
Nuit debout : Alain Finkielkraut dénonce "le totalitarisme" du mouvement
Expulsé samedi par "Nuit debout", Alain Finkielfraut a dénoncé ce mardi le "totalitarisme" du mouvement, "cette prétendue agora", dans une tribune publiée par "Le Figa...
19 avril 2016 - 18:08
Politique
Image
Nuit debout place de la République Paris
Nuit debout : Les Républicains demandent au gouvernement de mettre fin à "l'occupation" de la place de la République
Le parti Les Républicains a demandé lundi au gouvernement de mettre fin à "l'occupation" de la place de la République à Paris par Nuit debout, qui occupe la police en ...
19 avril 2016 - 10:30
Politique
Image
JOEL SAGET / AFP
Nuit Debout : "Ma porte est ouverte" assure El Khomri
Invitée ce lundi de France Info, la ministre du Travail Myriam El Khomri a déploré les incidents et violences survenus en parallèle du rassemblement Nuit Debout, qu'el...
18 avril 2016 - 11:41
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.