Polémique: un salaire de 300.000 euros pour le directeur du centre anti-cancer de Strasbourg

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 08 février 2018 - 21:51
Image
Des billets en euros
Crédits
©Images Money/Flickr
Le directeur du centre de lutte contre le cancer de Strasbourg toucherait 26.000 euros par mois (312.000 euros par an).
©Images Money/Flickr
Le directeur du centre de lutte contre le cancer Paul-Strauss de Strasbourg touche plus de 300.000 euros par an sans compter les indemnités de logement, révèle ce jeudi "Le Canard enchaîné". Selon le directeur de l'ARS, cela se justifierait par le coût de la vie à Strasbourg.

Est-ce le salaire du professeur Xavier Pivot, directeur du centre de lutte contre le cancer Paul-Strauss de Strasbourg, ou la justification de Christophe Lannelongue, directeur de l'Agence régionale de santé, qui fait le plus polémique? Difficile à dire.

Les rémunérations du premier ont en effet été épinglées par Le Canard enchaîné ce jeudi. Le professeur Pivot toucherait en effet 26.000 euros par mois (312.000 euros par an). Une somme rondelette même pour celui qui est également administrateur de l'Institut régional du cancer.

D'autant plus que s'y ajoute selon l'expression même de Christophe Lannelongue, cité par le palimède, "une confortable indemnité de logement". La justification d'un tel traitement? "Il a une famille et Strasbourg est une ville très chère".

Lire aussi: Le médecin "incompétent" et absent payé pendant 33 ans par l'hôpital de Quimperlé

Beaucoup plus chère que Paris apparemment puisque le directeur de l'Institut Curie ne touche "que" 136.000 euros brut ainsi qu'un logement de fonction pour 2.600 euros maximum. Dans la mesure où le prix du mètre carré est en moyenne de 8.900 euros à l'achat et 26 euros à la location dans la capitale contre respectivement 2.658 euros et 11,3 euros, l'argument peine à faire mouche.

D'autant plus que l'hebdomadaire satirique relève que les autres salaires des centres de lutte contre le cancer n'ont pas augmenté depuis plusieurs années en raison de la rigueur budgétaire.

A noter que ce n'est pas la première fois que les émolument des directeurs de ces centres font débat. C'est même une précédente polémique qui avait conduit à fortement baisser le salaire du directeur de l'Institut Curie. La Cour des comptes, dans un rapport de 2015 qui relevait par ailleurs le mauvais usage fait des dons, notait alors une rémunération de 545.000 euros par an (source).

 

À LIRE AUSSI

Image
La ministre de la Défense, Florence Parly, le 25 septembre 2017 à Paris
Salaires, primes et oublis: la rémunération de Florence Parly fait polémique
La déclaration d'intérêts et les rémunérations de Florence Parly avant qu'elle ne devienne ministre des Armées font polémique. Outre des salaires et primes mirobolants...
09 octobre 2017 - 15:54
Politique
Image
Des pâtes de fabrication française ont été ajoutées à la liste des produits contenant des traces de
Disposant d'une indemnité de 5.000 euros, une députée se plaint "de manger pas mal de pâtes"
Une députée LREM, nouvellement entrée au Palais Bourbon, a témoigné à "L'Opinion" que son train de vie avait fortement baissé depuis son élection. En effet, elle assur...
13 décembre 2017 - 12:29
Politique
Image
Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Harlem Désir, sur les marches de l'Elysée, le 8 mars
Harlem Désir à l'OSCE: un poste et un salaire de 122.000 euros qui font polémique
Nommé représentant pour la liberté des médias à l'OSCE, Harlem Désir touchera plus de 10.000 euros net par mois, a révélé mardi "L'Opinion ". Une situation qui vaut à ...
26 juillet 2017 - 19:38
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine