Qui est Olivier B. dans le coma après un tir de la police?

Qui est Olivier B. dans le coma après un tir de la police?

Publié le 14/01/2019 à 15:09 - Mise à jour à 15:22
© - / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Olivier B, un pompier de 47 ans qui défilait dans les rangs des gilets jaunes, a été atteint par un projectile lancé par la police lors du cortège. Sérieusement blessé à la tête, il a été opéré et est plongé dans le coma. L'homme semblait mener une vie relativement discrète et se consacrait notamment à la formation de jeunes pompiers.

La seule fois où il avait attiré l'attention des médias, c'était lorsque Sud-Ouest s'était félicité en 2012 de la promotion d'une vingtaine de jeunes pompiers volontaires de la commune de Bazas en Gironde. Il était leur encadrant.

Olivier B., 47 ans, a été gravement touché au visage samedi 12 à Bordeaux lors de la manifestation des gilets jaunes dans la préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine. C'est dans une rue adjacente de la rue Sainte-Catherine, grande artère commerçante de la ville, que le malheureux s'est effondré, le visage en sang. Il était venu défiler avec son épouse lorsque les deux ont été séparés par des tirs de gaz lacrymogène.

Les images ne permettent pas de définir avec exactitude si c'est un projectile de flashball ou la grenade assourdissante explosant à proximité de la victime qui a occasionné les blessures. La préfecture de la Gironde a confirmé qu'une opération de police avait été menée sur le secteur pour protéger notamment l'Apple Store de dégradations. Il est impossible en l'état actuel de savoir si Olivier B. participait lui-même aux dégradations ou non. "Il était présent pacifiquement à cette manifestation!" assure à France-Soir une proche du pompier volontaire. Cette jeune femme, elle-même soldat du feu, décrit "un homme bon" qui l'a "formée et appris (le) métier de pompier avec passion".

Lire aussi - Gilet jaune blessé à Bordeaux par la police: Olivier, pompier, est dans le coma

Très discret sur les réseaux sociaux, l'homme est en couple avec une esthéticienne, qui est également pompier, et a trois enfants.

Emmené à l'hôpital, il a subi une opération chirurgicale avant d'être plongé dans un coma artificiel. Deux jours après les faits, "son état ne n'est pas amélioré, il est toujours plongé dans le coma". Son épouse Cindy a de son côté expliqué à la presse locale (voir ici) que "les médecins sont rassurants pour la suite" tout en se déclarant sous le choc face à tant de violence policière: "Olivier n'avait absolument rien à se reprocher. Il n'a rien cassé (…) Les policiers lui ont tiré dessus à la tête alors qu'il ne présentait aucun danger".

Voir aussi:

Info FS- Un Gilet Jaune dans le coma à Toulouse, gravement blessé par un tir de flash-ball

Gilets jaunes Acte 10: manifestation prévue à Paris le 19 janvier

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Olivier B. a été blessé par la police en marge du cortège de Bordeaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-