Sens: le gendarme qui a tué un piéton mis en examen pour "homicide involontaire"

Sens: le gendarme qui a tué un piéton mis en examen pour "homicide involontaire"

Publié le 24/11/2017 à 07:13 - Mise à jour à 07:14
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le conducteur du véhicule de gendarmerie impliqué dans l'accident de circulation qui a fait une victime a été mis en examen jeudi pour "d'homicide involontaire". Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Ile gendarme, âgé de 20 ans, qui est soupçonné d'avoir renversé, avec son véhicule, un piéton mercredi 22 au soir à Sens dans l'Yonne, a été mis en examen jeudi 23 au terme de sa garde à vue. Il devra répondre "d'homicide involontaire". En effet, la victime n'a pas survécu au choc avec la voiture des militaires.

Le conducteur a été placé sous contrôle judiciaire, avec notamment "interdiction de conduire", a précisé Marie-José Delambily, la procureure de la République de Sens. Une information judiciaire avait été ouverte dans l’après-midi.

Voir aussi: Sens: un piéton meurt percuté par une voiture de gendarmerie

Les faits se sont déroulés vers 19 heures mercredi, sur l'avenue Senigallia. Le véhicule des fonctionnaires a fait un écart, encore inexpliqué, avant de toucher un trottoir, ce qui aurait fait perdre le contrôle au chauffeur, heurtant ensuite un arbre, puis un homme de 53 ans, selon les premiers éléments de l’enquête. Originaire du Doubs, ce dernier a été tué sur le coup.

Des sources proches du dossier, cité par France Bleu Auxerre, indiquent que le gendarme était en service au moment des faits et que des collègues étaient présents dans le véhicule. De son côté, Le Parisien explique que le gyrophare et la sirène deux tons du véhicule étaient allumés car les gendarmes accompagnaient un individu interpellé à la brigade.  

La justice a demandé de procéder à des expertises notamment des traces de freinages.

"Les policiers sont intervenus, à 19 h, sur un accident mettant en cause une voiture et un piéton. Le conducteur a été interpellé, puis placé en garde à vue. Le contrôle d'alcoolémie s'est avéré négatif", avait expliqué jeudi le commissaire divisionnaire Thomas Boudault, directeur départemental de la sécurité publique de l'Yonne qui s'est rendu sur les lieux de l'accident. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le piéton avait été mortellement fauché par une voiture de gendarmerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-