Suspension de la gendarme, compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly

Auteur(s)
MM
Publié le 13 février 2015 - 10:52
Image
Un gendarme.
Crédits
©Witt/Sipa
La femme gendarme, compagne d'un proche de Coulibaly, a été suspendue de ses fonctions.
©Witt/Sipa
Une femme gendarme a été suspendue de ses fonctions. Elle est soupçonnée d'avoir porté assistance à son compagnon en prison, un proche d'Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

L'histoire avait fait grand bruit dans les services de la gendarmerie. La gendarme, officier du renseignement et compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly (auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d'otages de la porte de Vincennes) a été suspendue de ses fonctions, jeudi 12. L'affaire avait été révélée par Le Canard enchaîné mercredi 4 février.

Elle est soupçonnée d'avoir porté assistance - en acheminant notamment du courrier dissimulé dans des vêtements en prison - à son compagnon Amar R. (écroué fin janvier dans une affaire de trafic d'armes et de stupéfiants), probable complice de l'un des auteurs des attentats qui ont frappé Paris début janvier.  Les deux hommes auraient tenté, ensemble, d'échanger un véhicule contre des armes, fin décembre.  Le jour de l'attentat, le téléphone d'Amar R. avait été détecté par une antenne relais non loin de l'épicerie cacher de la porte de Vincennes, comme l'a révélé Le Canard enchainé

La gendarme travaillait au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui n'est autre qu'un des plus importants centres de la surveillance électronique de la gendarmerie, où elle aurait fait pénétré son compagnon. Le journal satyrique a également expliqué qu'elle s'était convertie à l'Islam il y a quelques années.

Dans une interview donnée à TF1 le dimanche 8 février, malgré l’interdiction formelle de sa hiérarchie, la gendarme de 34 ans a raconté qu’elle avait rencontré son compagnon il y a un an lors d’un dîner chez des amis communs. Elle dit avoir découvert les liens entre son ami et Amedy Coulibaly le soir de la prise d’otages. Son compagnon lui a en effet confié qu’il avait rencontré Amedy Coulibaly à la prison de Villepinte.

Selon le journal L'Essor de la gendarmerie, la suspension "a trait à ses visites en prison". Cette source rappelle qu'elle est "présumée innocente" en l'état des investigations qui "sont en cours" dans cette affaire.

À LIRE AUSSI

Image
Portrait d'Hayat Boumeddiene.
Hayat Boumeddiene : la compagne d'Amedy Coulibaly serait en Syrie
Femme actuellement la plus recherchée de France car présumée complice de son compagnon Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge, Hayat Boumeddiene aurait quitté le terri...
11 janvier 2015 - 10:46
Société
Image
Amedy Coulibaly, auteur présumé de l'assassinat de Montrouge et de la prise d'otages porte de Vincennes.
Qui est Amedy Coulibaly, tueur de Montrouge et preneur d'otages de la porte de Vincennes ?
Le tireur présumé de Montrouge et auteur de la prise d'otages de la porte de Vincennes a été identifié comme Amedy Coulibaly. Un homme largement connu des services de ...
09 janvier 2015 - 16:36
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.