Toulon: il poignarde sa femme à mort, ses enfants tentent d'intervenir

Toulon: il poignarde sa femme à mort, ses enfants tentent d'intervenir

Publié le 26/12/2017 à 08:17 - Mise à jour à 08:23
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 41 ans est morte lundi à Toulon sous les coups de couteau de son mari. L'homme l'a tuée devant leurs trois enfants dont deux ont tenté de s'interposer. Le père a lui-même prévenu la police après le drame. Il risque la prison à perpétuité.

Un différent au sein d'une famille "sans histoires" a tourné au drame, lundi 25 décembre à Toulon (Var). Une mère de famille de 41 ans a été poignardée par son mari de 43 ans devant leurs trois enfants, légèrement blessés.

Il était aux alentours de midi en ce jour de Noël lorsqu'une dispute aurait éclaté au sein du couple, selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs. Les circonstances exactes des violences qui s'en sont suivies restent à définir, mais l'homme aurait alors poignardé sa femme.

Les trois enfants étaient présents au moment des faits. Deux d'entre eux, âgé de 14 et 15 ans, auraient tenté de s'interposer. Ils ont été légèrement blessés. Le plus jeune, âgé de 9 ans, s'est fait une entorse en tombant.

Lire aussi: Un policier et son épouse roués de coups devant leurs 3 enfants par deux fois

Les motifs de cet acte restent au lendemain du drame un mystère. Selon le voisinage interrogé par France Bleu, il s'agissait d'une des ces familles "sans histoires", avec un père et une mère tous les deux "gentils". Un moment de fureur ou de folie du père semble donc envisageable.

Il a lui même prévenu les forces de l'ordre qu'il venait de tuer sa femme. Il a été placé en garde à vue après avoir été brièvement hospitalisé pour subir des analyses. Les enfants, choqués, n'avaient pas pu être entendus lundi.

Une enquête pour homicide a été ouverte. Le meurtre est punissable de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu'il est commis sur un conjoint (source legifrance). En 2016, 123 femmes ont été tuées en France par leur partenaire ou ex-partenaire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père a poignardé la mère devant leurs trois enfants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-