Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Publié le 11/02/2019 à 14:59 - Mise à jour à 15:04
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9, trois hommes ont été roués de coups par un groupe d'agresseurs devant un bar gay de Bordeaux d'où ils sortaient. Deux victimes ont décidé de porter plainte.

Ils ont été agressés visiblement parce qu'ils étaient homosexuels, même si l'enquête devra encore faire toute la lumière sur ce qu'il s'est passé dans la nuit de vendredi à samedi à Bordeaux. Trois hommes ont été frappés à la sortie d'un établissement de nuit par un groupe d'hommes après un différend futile. Deux des trois victimes ont décidé de porter plainte comme l'a confirmé dimanche le parquet de Bordeaux.

Les faits se déroulent devant un bar gay du centre-ville. Trois amis sortent tout juste de l'établissement et fument une dernière cigarette avant de rentrer chez eux. C'est à ce moment-là, selon le témoignage de l'une des victimes rapporté par Sud-Ouest, que les assaillants arrivent à leur hauteur.

Lire aussi: Victime d'homophobie, Bilal Hassani porte plainte

Le groupe d'hommes, décrits comme ayant la vingtaine, demande aux trois amis une cigarette. Devant le refus des trois hommes, les coups commencent à pleuvoir, et avec eux, les injures caractérisant la dimension homophobe de l'agression. "Ils ont commencé par proférer des insultes homophobes avant de nous sauter dessus et de nous frapper" explique l'une des victimes âgée de 26 ans.

Les deux plaignants vont rencontrer ce lundi Frédéric Potier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, de passage dans la préfecture de la Gironde.

Voir aussi:

Après l'agression, la délicate reconstruction des victimes d'homophobie

Homophobie: il casse le nez de sa fille lesbienne, six mois avec sursis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux hommes ont déposé plainte après l'agression homophobe qu'ils ont subie à Bordeaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-