Un couple gay expulsé d'un avion pour laisser ses places à deux hétérosexuels

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Un couple gay expulsé d'un avion pour laisser ses places à deux hétérosexuels

Publié le 31/07/2018 à 11:40 - Mise à jour à 11:51
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dimanche, un restaurateur de Los Angeles, homosexuel, a expliqué sur Facebook comment lui et son compagnon avaient été discriminés par Air Alaska qui leur a demandé de céder ses places à un couple d'hétérosexuels. La compagnie plaide la méprise.

Officiellement, la compagnie aérienne veut s'assurer que les familles restent ensemble sur ces vols. Dans les faits, cela s'est traduit par une discrimination à l'encontre d'un couple homosexuel.

Dimanche 29, David Cooley, un restaurateur homosexuel de Los Angeles a décrit sur Facebook (voir ici) comment lui et son compagnon ont été éjectés d'un avion de la compagnie Air Alaska pour laisser la place à un couple hétérosexuel le jour même.

David et son conjoint se préparaient à décoller de Los Angeles, direction New York, dans leurs sièges de première classe lorsque le personnel de bord leur a demandé de s'installer en seconde classe et de laisser leurs sièges côte-à-côte à un homme et une femme. Le couple a refusé (d'autant que les sièges de seconde classe n'étaient pas adjacents) n'ayant eu que comme seule alternative de quitter l'avion, une compagnie aérienne pouvant en effet légalement débarquer un passager pour des raisons de placement (notamment en cas de surbooking) sous réserve d'un dédommagement financier.

Lire aussi: Londres présente un plan pour "améliorer la vie" des personnes LGBT

La discrimination sur un critère sexuel est par contre strictement prohibée et la compagnie joue la carte de l'ignorance –ses agents n'auraient pas compris que les deux hommes étaient en couple– et le problème technique avec les mêmes sièges réservés deux fois.

David Cooley a appelé sur son compte Facebook la communauté LGBT à boycotter dorénavant Air Alaska.

Voir aussi: 

Surbooking: EasyJet oblige un mineur de 15 ans à débarquer d'un avion, et le laisse seul dans l'aéroport*

United Airlines: la compagnie offrira plus de 9.000 euros en cas de surbooking

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux hommes ont dû quitter l'avion.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-