Veauche : un enfant de 10 ans tabassé par ses camarades d'école aux cris de "macaque", "singe" et "bamboula"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 mars 2017 - 19:44
Image
Gendarmerie-Enseigne-Illustration
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
Sa tête, ses cotes, ses bras et ses jambes sont "tuméfiés", a indiqué le médecin de famille.
©Frédéric Bisson/Flickr
Un enfant de 10 ans a été roué de coups le 14 mars dernier par quatre de ses camarades dans la cour de l'école primaire Marcel Pagnol de Veauche. Une agression qui aurait un caractère raciste.

Une violence sourde et raciste. Plusieurs plaintes ont été déposées samedi 20 par les parents d'un petit garçon de 10 ans, à la suite d'une violente agression dans le cadre scolaire, à Veauche dans la Loire.

Les faits, très violents, ont eu lieu mardi 14 dans la cour de récréation de l’école primaire Marcel-Pagnol. Loïc, un petit garçon d'origine guadeloupéenne, a dû faire face à un déchainement de violence de la part de quatre de ses camarades comme le rapporte le journal Le Progrès. Passé à tabac, il a reçu de nombreux coups de poings et de pieds. Pire encore, l'agression avait un caractère raciste.  "Lors des coups portés, ils l'ont traité de +bamboula+, de +singe+, de +macaque+", a témoigné sa mère sur BFMTV.

Sa tête, ses cotes, ses bras et ses jambes sont "tuméfiés", a indiqué le médecin de famille au Progrès, et s'est inquiété du choc psychologique de cet enfant. "Ces derniers temps, il nous demandait comment était le paradis, est-ce qu'il pourrait aller au paradis pour plus qu'on lui fasse de mal. Il me demandait régulièrement s'il se pendait avec la corde à sauter de sa petite sœur, s'il mourrait rapidement, et très vite j'ai vu que ça n'allait pas", a expliqué, très affectée, sa mère à RTL.

Cela faisait 3 ans qu'il encaissait insultes, brimades, intimidations, cris de singe. Une situation inacceptable qu'il avait déjà connu dans son ancienne école. Le harcèlement a continué dans son nouvel établissement malgré les avertissements des parents à la direction.

Les parents ont déposé plainte contre les quatre agresseurs de leur fils, mais aussi contre la municipalité et l'inspection académique qui avait été alerté par le médecin de famille de précédentes agressions dès mai 2016. Les deux dernières plaintes sont contestées par l'Education nationale et par la maire de Veauche, précise France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Une enquête a été ouverte. Elle a été confiée à la gendarmerie de Montbrison (Loire).

À LIRE AUSSI

Image
Des "fans" de Chelsea empêchent un homme de couleur de rentrer dans le métro parisien.
Racisme dans le métro parisien : quatre supporters de Chelsea condamnés à du sursis
Près de deux ans après les faits, les quatre supporters de l'équipe de football londonienne de Chelsea qui avaient empêché un homme noir d'entrer dans le métro ont été...
03 janvier 2017 - 21:12
Société
Image
A Paris, plusieurs milliers de membres de la communauté chinoise.
Paris : la communauté chinoise bat le pavé pour dénoncer le "racisme anti-asiatique"
A Paris, plusieurs milliers de membres de la communauté chinoise ont manifesté ce dimanche pour réclamer "la sécurité pour tous" et dénoncer le "racisme anti-asiatique...
04 septembre 2016 - 19:39
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.