Alcoolisme : le Baclofène serait réellement efficace pour traiter la dépendance

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 septembre 2016 - 18:06
Image
Boîte du médicament Baclofène.
Crédits
©Serge Pouzet/Sipa
Lors de ces essais cliniques, une diminution importante du "craving" (l'envie irrésistible de boire) a été constatée chez les participants.
©Serge Pouzet/Sipa
Détourné de son usage initial, le Baclofène a prouvé qu’il pouvait être utile dans le traitement de l’alcoolisme. Deux études, présentées ce week-end à Berlin à l'occasion du congrès mondial d'addictologie, viennent de confirmer son efficacité.

Prescrit depuis mars 2014 dans le traitement de l'alcoolisme, le Baclofène a souvent fait l'objet de nombreuses interrogations quant à sa réelle efficacité. Mais ça c'était avant. Deux études, présentées ce week-end à Berlin à l'occasion du congrès mondial d'addictologie, viennent de confirmer les vertus de ce médicament.

La première, baptisée Alpadir, a été réalisée auprès de 320 patients, dont 158 sous Baclofène et 162 sous placebo. Conduite par Michel Reynaud, professeur en addictologie à l’hôpital Paul Brousse, elle a porté sur l’efficacité de la molécule, prescrite jusqu’à 180 grammes/jour, dans le maintien de l'abstinence. Grâce à elle, les chercheurs ont conclu que le Baclofène n'était pas un médicament miracle mais qu'il permettait de réduire significativement sa consommation d'alcool. A l’hôpital, un patient sur deux est passé de 9 à 4 verres par jour. Quant aux très gros buveurs, ils sont passés de 12 à 3 verres par jour. Pour le professeur Reynaud, "ce médicament apporte un plus dans l'arsenal thérapeutique".

La deuxième étude, baptisée Bacloville, a été coordonnée par Philippe Jaury, professeur de médecine générale à l'université Paris Descartes. Elle avait pour objectif de confirmer la sûreté du médicament prescrit à de fortes doses mais aussi de sa capacité à faire baisser la consommation d'alcool des patients. Concrètement, 56,8% des patients ont atteint l'abstinence ou une consommation jugée "médicalement correcte" (quatre verres par jour) en un an. Plus surprenant encore: 36,5% des personnes sous placebo sont parvenus au même résultat. Toutefois, "les analyses portant sur la tolérance et l'innocuité du traitement n'ont pas encore été effectuées", a indiqué l'AP-HP dans un communiqué.

Détourné de son usage initial, le Baclofène est à l'origine un décontractant musculaire. Ces derniers temps, de nombreux alcooliques y ont eu recours, espérant mettre fin à leur addiction. Car chaque année, 49.000 décès en France sont imputés à l'alcool. Seulement voilà: s'il s'avère efficace d'après les deux études présentées ce week-end, le Baclofène présente toutefois des effets secondaires comme la somnolence, les vertiges et les insomnies. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Boîte du médicament Baclofène.
Alcoolisme : le baclofène provoquerait des apnées du sommeil
Selon une étude française, le baclofène, médicament utilisé pour traiter l'alcoolisme, causerait une apnée du sommeil chez certains patients. Les cas étudiés ont montr...
03 juin 2016 - 17:13
Société
Image
Alcool-Bouteille-Illustration
Alcool : lancement d'une étude sur les effets indésirables du baclofène
Le baclofène, médicament prescrit dans la maladie alcoolique, est-il efficace? Y-a-t-il des effets indésirables? Pour répondre a ces questions, une étude, qui durera 3...
21 janvier 2016 - 19:12
Société
Image
Boîte du médicament Baclofène.
Baclofène : l'Agence nationale du médicament déconseille son utilisation comme régime amaigrissant
Détourné (légalement) de son usage originel pour lutter contre l'alcoolisme, le Baclofène l'est aussi (illégalement) comme coupe-faim. Une utilisation dangereuse, selo...
03 janvier 2015 - 15:09
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.