Cannabis thérapeutique : qui est concerné par l’expérimentation ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cannabis thérapeutique : qui est concerné par l’expérimentation ?

Publié le 05/03/2021 à 11:18 - Mise à jour à 14:27
© Lars Hagberg / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

Très attendue par les patients souffrant de maladies chroniques ou sujets à de fortes douleurs, l’expérimentation du cannabis thérapeutique va commencer dans "quelques jours", a indiqué l’Agence du médicament. Qui pourra en bénéficier, et sous quelle forme ? Mise au point.

 

Un protocole très encadré

Deux ans après l’avis favorable de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), et après un long piétinement dû, notamment, à la crise sanitaire, l’expérimentation du cannabis thérapeutique est sur le point de commencer en France. Lors d’un point presse organisé jeudi, la directrice générale de l'ANSM Christelle Ratignier-Carbonneil a indiqué que les premières consultations pour inclure les patients débuteront "dans quelques jours", et avant le 31 mars.

 

Le cannabis thérapeutique "est quelque chose de nouveau, il est nécessaire de s'approprier les conditions d'utilisation de ce nouveau médicament, pour s'assurer que tout se passe dans les meilleures conditions", a déclaré la directrice générale de l’ANSM.

 

3 000 patients souffrant de fortes douleurs sélectionnés

Comment va se dérouler cette expérimentation "encadrée et sécurisée" ? Prévue pour deux ans, elle concernera 3 000 patients souffrant de certaines formes d’épilepsie, de sclérose en plaques, de douleurs neuropathiques ou encore d’effets secondaires de chimiothérapie. Ils seront sélectionnés sur des critères rigoureux et ne recevront le cannabis thérapeutique qu’en deuxième intention, après l’échec des autres traitements pour soulager la douleur.

 

Les produits testés ne se présenteront pas sous forme de cannabis à fumer, mais sous forme d’huile, de gélules ou encore de fleurs séchées en vaporisateur. Les patients participants disposeront d’une attestation les autorisant à en posséder. Ils ne seront en revanche pas autorisés à conduire après les avoir utilisés.

 

200 centres de référence sélectionnés

Les premières consultations pour inclure des patients dans l’expérimentation se tiendront obligatoirement dans les 200 centres de référence sélectionnés. De leur côté, les premiers médecins et pharmaciens participant à l’étude reçoivent depuis le début du mois de mars une formation de deux heures et demi, à distance, avec validation obligatoire, a fait savoir Christelle Ratignier-Carbonneil. À terme, "l'enjeu est de voir si le cannabis médical peut être généralisé", a rappelé la directrice générale de l'ANSM.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cannabis thérapeutique

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-