Dépistage du cancer du sein: une affiche jugée sexiste fait polémique sur les réseaux sociaux

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 novembre 2017 - 11:45
Image
Une affiche jugée sexiste.
Crédits
©Capture d'écran Twitter
Une affiche pour le dépistage du cancer du sein fait actuellement polémique.
©Capture d'écran Twitter
Dans les Bouches-du-Rhône, une affiche invitant les femmes à se faire dépister du cancer du sein a suscité la polémique sur les réseaux sociaux en raison de son caractère sexiste. Les internautes estiment qu'elle est vulgaire et qu'elle ne fait pas passer le bon message.

Elle ne fait pas parler pour les bonnes raisons. Dans les Bouches-du-Rhône, une affiche invitant les femmes à se faire dépister du cancer du sein a suscité la polémique sur les réseaux sociaux en raison de son caractère sexiste. Dessus, on peut voir une jeune femme, seins nus, vêtue d'une jupe courte et de talons aiguilles avec un soutien-gorge rose fluo pendant négligemment à son bras. La patiente aux joues rouges prend une pause lascive et semble étonnée que le test soit déjà terminé: "déjà fini docteur?".

Rapidement, les internautes sont montés au créneau jugeant cette affiche vulgaire. Pour eux, elle ne correspond pas à la tranche d'âge concernée par le cancer du sein car, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), la mammographie est conseillée aux femmes âgées de 50 à 74 ans qui ne présentent pas de facteur de risque.

"Dites, vous pensez qu'on se fait dépister pour une maladie mortelle ou qu'on tente de chauffer son petit copain?", s'est indignée une internaute tandis qu'une autre a estimé qu'il était donc normal de faire la même affiche pour les hommes: "Hâte de voir des affiches de dépistage du cancer colorectal avec un mec la croupe en l'air, à moitié nu, qui jette un regard en arrière avec un +déjà fini docteur?+ Vraiment hâte".

Face au flot de critiques, le département a tenu à réagir expliquant sur Twitter que cette affiche n'avait pas été réalisée par ses soins mais par ceux de l'association Arcade et qu'elle avait au moins le mérite de faire parler de la cause. Une réponse qui n'a visiblement pas plu aux internautes qui ont, une nouvelle fois, fait part de leur mécontentement sur le réseau social. "La réponse des Bouches-du-Rhône est hallucinante... J'attendais pas grand-chose mais je ne pensais pas qu'ils creuseraient si profond", a écrit un autre internaute.

A lire aussi: Avoir un enfant après un cancer du sein, c'est possible 

Pour rappel, le cancer du sein est la principale cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde (521.900 en 2012) devant le cancer du poumon (491.200). 

À LIRE AUSSI

Image
Mammographie à l'Institut Paoli-Calmette le 9 octobre 2017
Cancer du sein: le dépistage se réforme à petits pas, sans faire taire les controverses
Le dépistage organisé du cancer du sein, au coeur d'un congrès cette semaine à Lille, compte toujours de nombreux détracteurs, tandis que sa réforme, promise au printe...
09 novembre 2017 - 11:07
Image
France-Soir
Un logiciel pour "calculer" le risque de cancer du sein
Prévoir quelles femmes ont davantage de risque de développer un cancer du sein, et doivent donc être surveillées plus fréquemment. C'est la piste qu'explore l'Institut...
09 novembre 2017 - 11:04
Image
Une consultation, prise en charge à 100%, est également proposée aux femmes de 25 ans pour la préven
Un médecin radié pour avoir prescrit du radis noir et de l'arnica à une patiente atteinte d'un cancer du sein
Un médecin exerçant dans le sud-est de la France a été radié pour deux ans par le Conseil national de l'ordre des médecins. Il avait prescrit un traitement homéopathiq...
23 octobre 2017 - 15:53
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don