Des cliniques souhaitent que son cabinet d'ophtalmo ferme, le combat du Dr Telandro

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 12 août 2021 - 20:29
Image
telandro
Crédits
Neyer Valeriano / Fs
Moins de stress pour la patient, plus de chance pour le traitant - Reportage chez le Dr Telandro
Neyer Valeriano / Fs

REPORTAGE – Dérangeant le monde de la médecine institutionnelle qui souhaite que les ophtalmologues n’opèrent qu’en centre hospitalier, car les opérations dans ce domaine sont très rentables, le Dr Alain Telandro nous reçoit dans son propre cabinet à Cannes. Ses patients s'y rendent notamment pour la transparence qu'il propose, ce qui est rare dans la médecine. Ce spécialiste n'exprime pas seulement une volonté de lutter contre l’opacité : c’est "un gage de confiance" créant un taux de litige très bas par opération.

L’ophtalmologue nous explique comment la combinaison entre confiance et lieu de détente dans son cabinet permet de réduire les aléas d’erreurs : « comme il y a moins de stress que dans les centres opératoires en hôpital, il y a des complications que nous ne rencontrons pas ici, comme par exemple l’hémorragie expulsive, qui est un accident extrêmement rare et extrêmement grave, tout simplement parce que les patients sont tranquilles ».

Alain Telandro nous parle de la difficulté de breveter aujourd’hui, notamment à cause de la compétition avec d’autres pays cassant les prix. Lui tente d'obtenir un brevet pour son grand projet : un liquide oculaire que l’on enlève facilement car les liquides permettant d’observer les zones à traite sont transparents et donc difficiles à voir lorsqu’il faut les retirer à la fin de l’opération.

Comment voit-il l’évolution de la recherche aujourd’hui ? Peut-on expliquer à quelqu’un qui a besoin de soins urgents que ses produits ne sont pas sur le marché principalement à cause de freins liés aux coûts de fabrication ? Comment exister dans un marché "mondial" ? L'ophtalmologue répond à toutes nos questions dans le reportage ci-dessus.

À LIRE AUSSI

Image
Une femme portant un chapeau en été
Allergie au soleil : que faire pour l’éviter ?
Faîtes-vous partie des 10 % des Français touchés par la lucite estivale ? Eruption de boutons, plaques rouges dans le décolleté, démangeaisons… Le visage est heureusem...
26 juillet 2021 - 16:30
Société
Image
Debriefing Martin Zizi
"Le variant Delta tue les vaccinés plus que les non-vaccinés, en Angleterre" Martin Zizi
L’ancien directeur scientifique de la Défense belge est de retour, après un premier debriefing. Martin Zizi nous explique cette fois la différence entre les "vaccins n...
06 août 2021 - 19:24
Vidéos
Image
Christian Vélot
"Ne faisons pas un remède pire que le mal" : l'entretien essentiel, avec Christian Vélot
Christian Vélot, l'entretien essentiel : maître de conférence en génétique moléculaire à l’université Paris-Sud, directeur scientifique du comité scientifique du Comit...
29 juin 2021 - 19:12
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Draghi
Mario Draghi, enfant prodige de Goldman Sachs et Bretton Woods, de l’ombre grecque à l’échec italien
PORTRAIT CRACHE - Professeur d'économie, banquier : Mario Draghi, c'est l'histoire d'un homme qui a troqué les bancs de la fac pour les couloirs de la finance mondiale...
06 juillet 2024 - 15:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.