Du Viagra pour lutter contre le paludisme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Du Viagra pour lutter contre le paludisme

Publié le 11/05/2015 à 16:35 - Mise à jour à 16:48
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Une étude menée par des instituts français et britanniques démontre que le Viagra pourrait permettre de lutter contre la transmission par les moustiques du paludisme. Une maladie responsable de centaines de milliers de morts chaque année dans le monde.

La découverte peut prêter à sourire, mais elle pourrait permettre de lutter contre une maladie responsable d'environ 500.000 décès par an. Une étude franco-britannique révèle que le Viagra, la pilule bleue contre les troubles de l'érection, pourrait servir contre la transmission du paludisme (aussi appelé malaria).

Cette maladie résulte de la contamination de l'organisme par des parasites de type Plasmodium. Elle se transmet à l'homme par la piqûre de certains moustiques. Des traitements existent et la grande majorité des personnes infectées (environ 200 millions en 2013) survivent. Mais face à un tel nombre de cas, même un taux de létalité de 0,25% représente un drame humain.

C'est donc sur un moyen de lutte contre la transmission du paludisme plus que sur un remède que travaillaient les chercheurs de l'Institut Cochin et de l'Institut Pasteur, en collaboration avec une équipe de la London School of Tropical Medicine and Hygiene.

Mais que vient faire le célèbre aphrodisiaque masculin dans tout cela? Les parasites responsables du paludisme se logent notamment dans les globules rouges, les cellules sanguines qui transportent l'oxygène dans le corps. C'est via ces cellules que le parasite est aspiré par le moustique et transmis à une autre personne lors d'une seconde piqûre.

L'équipe scientifique a cherché un moyen d'augmenter la rigidité des globules rouges contaminés. Car dans ce cas, l'organisme les considère comme anormaux. Ils sont filtrés par la rate et éliminés.

Or, le Viagra a, entre autres, pour effet d'augmenter la rigidité des globules rouges infectés. Il pourrait donc constituer un début de solution pour éviter la transmission du paludisme. Certes l'étude n'en est encore qu'à ses débuts et il n'est pas question de distribuer dès aujourd'hui du Viagra aux personnes infectés. Mais en trouvant le moyen de limiter les effets habituels du Viagra ou en utilisant des molécules similaires, l'équipe scientifique espère trouver un traitement pour éviter la contamination. 

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les cellules sanguines infectées par le paludisme sont transmises à d'autres personnes par les piqûres de moustiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-