Effets secondaires des vaccins: sujet tabou pour Midi Libre?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 30 juin 2022 - 17:50
Image
Logo du journal Midi Libre
Crédits
PASCAL GUYOT / AFP
Le Midi est-il vraiment Libre ?
PASCAL GUYOT / AFP

Le 25 juin dernier, le journal Midi Libre a publié un article sur l’augmentation du risque d’accidents cardio-vasculaires lié aux vaccins anti-Covid Moderna, Pfizer et AstraZeneca. Mais au vu des critiques que cet article a rapidement soulevées, le journal l'a corrigé deux jours plus tard, en dénaturant le propos initial.

Trois études en défaveur de la vaccination

Cet article se basait sur une étude menée par la célèbre revue scientifique The Lancet, qui soulignait, le 11 juin dernier, "un risque accru de myocardite ou de péricardite chez les hommes âgés de 18 à 25 ans après une deuxième dose du vaccin" Moderna et Pfizer.

Une autre étude, publiée sur Scientific Reports, montrait une augmentation "de plus de 25 % du nombre d'appels chez les 16-39 ans" pour des arrêts cardiaques ou des syndromes coronariens aigus "pendant le déploiement de la vaccination anti Covid en Israël".

Lire aussi : Covid-19 : Forte hausse des problèmes cardiaques en Israël, pendant la campagne vaccinale

Enfin, la troisième analyse mentionnée par Midi Libre, publiée le 14 juin dans Jama, la revue de l'association américaine de médecine, montrait une "augmentation du nombre de contacts hospitaliers pour cause de troubles de la coagulation et de maladies cérébrovasculaires, notamment pour thrombocytopénie et thrombose veineuse cérébrale", après la vaccination par Moderna, Pfizer et surtout AstraZeneca.

La loi du fact-checking

Mais deux jours — et quelques fact-checkings — après la publication de cet article, ils ont pris le contrepied de ce qu’ils avaient déclaré auparavant. Les conclusions "ne font pas l’unanimité dans la communauté scientifique" et les informations sont "imprécises et incomplètes", apprenait-on. Les internautes n'ont pas manqué de souligner leur modification :

Pour se justifier, ils citent également AFP Factuel, qui tempère les propos relatifs aux effets secondaires : "Les myocardites, des inflammations du muscle cardiaque, et les péricardites, des inflammations de la membrane qui entoure le cœur, sont causées, la plupart du temps, par une infection virale (comme le Covid-19) et surviennent plutôt chez des hommes jeunes". AFP Factuel précise que "dans la majorité des cas, l'état de santé des patients s'améliore de lui-même ou à l'aide d'un traitement", sans donner plus de détails.

Lire aussi : Effets secondaires des vaccins : le ministre de la Santé allemand avoue à demi-mot

Bien que le sujet des effets secondaires prenne une place de plus en plus importante dans les débats, ce revirement soudain montre à quel point il demeure sensible pour les rédactions. Il nous rappelle aussi que ces dernières recherchent, pour publier, "l'unanimité de la communauté scientifique" — en admettant que cela ait un sens.

S'il est bienvenu qu'un média corrige une erreur a posteriori (comme l'a récemment fait Le Point vis-à-vis de leur article sur Raquel Garrido et Alexis Corbière), l'on est en droit de s'interroger quant à la pertinence de la modification apportée. Les effets secondaires des vaccins seraient-ils encore tabous ?

À LIRE AUSSI

Image
Martin Zizi, deuxième partie.
"Il y a des pics de mortalité énormes dans les trois premières semaines après la vaccination" Dr Martin Zizi (Partie 2)
Dans cette seconde partie d’émission — la première ayant porté sur la variole su singe — le professeur Martin Zizi, ancien directeur épidémiologique au sein du départe...
09 juin 2022 - 19:15
Vidéos
Image
Justin Bieber
Justin Bieber : le syndrome de Ramsay Hunt, effet secondaire de la vaccination?
Vendredi 10 juin, Justin Bieber a publié une vidéo dans laquelle il explique que la partie droite de son visage est paralysée. Le célèbre chanteur canadien de 28 ans c...
15 juin 2022 - 16:37
Société
Image
Agnès Buzyn devant la commission d'enquête du Sénat sur le covid
Stock de masques et communication contradictoire: l'État est jugé "fautif"
Le tribunal administratif de Paris a tranché ce mardi 28 juin : l’État a fauté en n'ayant pas fait de stocks "suffisants" de masques chirurgicaux avant l’épidémie... s...
29 juin 2022 - 17:00
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.