Journée mondiale de lutte contre le Sida : mobilisation accrue et cruciale

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 décembre 2016 - 10:49
Image
Des rubans rouges.
Crédits
©IES Ben al Jatib/Flickr
En France, 25.000 personnes porteuses du VIH ignorent être infectées.
©IES Ben al Jatib/Flickr
Comme chaque 1er décembre, ce jeudi, les acteurs de la lutte contre le Sida se mobilisent pour sensibiliser tous les publics à la maladie. Recommandations et campagnes d'informations se sont multipliées ces dernières semaines pour alerter sur le VIH, dont 4 porteurs sur 10 ignorent qu'ils sont porteurs.

Ce jeudi 1er décembre, c'est la journée mondiale de la lutte contre le Sida. Et en ce jour, plus que jamais, les actions de mobilisation se multiplient pour toujours plus informer sur cette maladie. Selon l'OMS, en 2015, quatre individus sur 10 porteurs du virus ne connaissaient pas leur statut. Au niveau de l'Union européenne, cela représente un porteur du VIH sur 7 qui s'ignore (et en France 25.000 personnes sur 150.000 infectées). De quoi inquiéter l'OMS, surtout que, dans ces cas-là, la maladie est détectée presque quatre ans après avoir été contractée.

Et contrairement aux idées reçues, les hommes homosexuels ne sont pas les premières victimes du Sida dans le monde. Ce sont les femmes qui sont le plus touchées. En effet, fin 2015, 36,7 millions de personnes séropositives ont été recensées dans le monde, 17,8 millions d'entre elles étaient des femmes (de 15 ans ou plus), soit plus de 50%. A l'échelle européenne, les jeunes femmes séropositives représentent 22% de la population infectée.

Ces dernières semaines, les campagnes de prévention et d'information, incitant à faire le dépistage en cas de rapport sexuel non protégé et à mettre un préservatif, ont beaucoup fait parler. Une en particulier, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Cette campagne d'affichages a suscité de vives critiques de la part d'associations catholiques et de plusieurs maires de droite, car elle montre deux hommes ensemble. L'expression "coup d'un soir" a particulièrement choqué ces personnes. Plusieurs municipalités ont déposé des recours pour que ces affiches soient retirées, notamment le maire LR d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Bruno Beschizza. Des décisions qui, dans les rangs du ministère de la Santé, ont scandalisé.

À LIRE AUSSI

Image
Image illustration du virus du sida.
Affiches de prévention contre le sida : le maire d'Angers s'explique après leur retrait (VIDEO)
Christophe Béchu, le maire LR d'Angers s'est défendu de toute intention homophobe mercredi, après sa décision de retirer les affiches de prévention du VIH, montrant de...
25 novembre 2016 - 13:33
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.