Journée mondiale de lutte contre le Sida: mobilisation accrue et cruciale

Journée mondiale de lutte contre le Sida: mobilisation accrue et cruciale

Publié le 01/12/2016 à 09:49 - Mise à jour à 10:00
©IES Ben al Jatib/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Comme chaque 1er décembre, ce jeudi, les acteurs de la lutte contre le Sida se mobilisent pour sensibiliser tous les publics à la maladie. Recommandations et campagnes d'informations se sont multipliées ces dernières semaines pour alerter sur le VIH, dont 4 porteurs sur 10 ignorent qu'ils sont porteurs.

Ce jeudi 1er décembre, c'est la journée mondiale de la lutte contre le Sida. Et en ce jour, plus que jamais, les actions de mobilisation se multiplient pour toujours plus informer sur cette maladie. Selon l'OMS, en 2015, quatre individus sur 10 porteurs du virus ne connaissaient pas leur statut. Au niveau de l'Union européenne, cela représente un porteur du VIH sur 7 qui s'ignore (et en France 25.000 personnes sur 150.000 infectées). De quoi inquiéter l'OMS, surtout que, dans ces cas-là, la maladie est détectée presque quatre ans après avoir été contractée.

Et contrairement aux idées reçues, les hommes homosexuels ne sont pas les premières victimes du Sida dans le monde. Ce sont les femmes qui sont le plus touchées. En effet, fin 2015, 36,7 millions de personnes séropositives ont été recensées dans le monde, 17,8 millions d'entre elles étaient des femmes (de 15 ans ou plus), soit plus de 50%. A l'échelle européenne, les jeunes femmes séropositives représentent 22% de la population infectée.

Ces dernières semaines, les campagnes de prévention et d'information, incitant à faire le dépistage en cas de rapport sexuel non protégé et à mettre un préservatif, ont beaucoup fait parler. Une en particulier, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Cette campagne d'affichages a suscité de vives critiques de la part d'associations catholiques et de plusieurs maires de droite, car elle montre deux hommes ensemble. L'expression "coup d'un soir" a particulièrement choqué ces personnes. Plusieurs municipalités ont déposé des recours pour que ces affiches soient retirées, notamment le maire LR d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Bruno Beschizza. Des décisions qui, dans les rangs du ministère de la Santé, ont scandalisé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En France, 25.000 personnes porteuses du VIH ignorent être infectées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-