La pilule contraceptive protègerait du cancer de l’utérus

La pilule contraceptive protègerait du cancer de l’utérus

Publié le 05/08/2015 à 17:03 - Mise à jour le 06/08/2015 à 10:12
©Durant Florence/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Selon une nouvelle étude britannique, publiée ce mercredi, la prise de la pilule contraceptive aurait permis d’éviter 200.000 cancers de l’utérus ces dix dernières années. Malgré cette découverte, les chercheurs ont notamment rappelé les dangers de la pilule sur la santé.

Si la pilule contraceptive est souvent associée à un certain nombre d'effets indésirables et de risques pour la santé, cette dernière aurait toutefois des bienfaits jusqu’alors insoupçonnés. Selon une étude britannique, publiée ce mercredi dans la revue The Lancet Oncologie Journal, le moyen de contraception le plus utilisé en France protègerait contre le cancer de l’utérus (aussi appelé cancer de l’endomètre). Ainsi, 200.000 cancers de ce type auraient été évités ces dix dernières années dans les pays riches.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié le cas de 27.000 femmes atteintes d'un cancer de l'endomètre dans 36 pays d'Europe, d'Amérique du nord, d'Asie, d'Australie et d'Afrique du sud. Ils ont alors constaté qu’en 50 ans, 400.000 cas (dont 200.000 ces dix dernières années) avaient pu être évités grâce à l'utilisation de contraceptifs oraux.

Dans le détail, prendre la pilule pendant 5 ans réduirait le risque d'environ 25% d'avoir un cancer de l'endomètre. Prise pendant dix ans, la pilule contraceptive diviserait presque par deux le risque d’en contracter un. Selon leurs résultats, cet effet se prolongerait même au-delà de 50 ans, âge à partir duquel le cancer commence à se manifester particulièrement.

Toutefois, malgré cette découverte, des  experts de l'Institut de la santé à Bethesda ont appelé à la vigilance dans un commentaire joint à l’étude. Ils ont notamment rappelé que la pilule accroît le risque d'infarctus et d'accident vasculaire cérébral.  "Le bénéfice-risque est beaucoup plus favorable pour les formules existantes faiblement dosées en œstrogène, mais le risque de formation de caillots dans les veines reste plus important chez les femmes qui utilisent des contraceptifs oraux par rapport à celles qui n'en utilisent pas", ont-ils notamment expliqué.

L'Iarc, l'agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avait d’ailleurs estimé en 2005 que la pilule était responsable d'une légère augmentation du risque de cancer du sein, du col de l'utérus et du foie.

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La pilule contraceptive protégerait du cancer de l'utérus, selon une étude britannique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-