Le professeur Gilbert Deray signalé à la justice par l’association Enfance et Libertés

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 décembre 2021 - 11:00
Image
Gilbert Deray
Crédits
BFMTV
Le Pr Deray n'en est pas à son coup d'essai...
BFMTV

Depuis plusieurs semaines, le très médiatisé Gilbert Deray se fait l’avocat zélé de la vaccination contre le Covid-19 des enfants dès cinq ans. Au regard de l’absence de données scientifiques qui permettraient de soutenir cette mesure, l’association "Enfance et Libertés" vient de procéder à un signalement du néphrologue auprès de la procureure de Paris.

« Est-ce qu'il faut vacciner deux millions d'enfants pour en sauver dix ? Je le crois », estimait Gilbert Deray sur le plateau de RMC le 8 novembre dernier. Depuis, ce spécialiste des pathologies du rein continue de marteler, de radios en plateaux de télévisions qu'il ne quitte plus depuis bientôt deux ans, ses arguments en faveur de la vaccination des plus jeunes, afin de convaincre auditeurs et téléspectateurs. Sauf que tous les scientifiques, médecins, et... parents, ne l'entendent pas de cette oreille. Aussi, estimant que les informations communiquées par Gilbert Deray étaient « fausses et trompeuses et de nature à induire en erreur », l’association Enfance et Libertés, qui rassemble des collectifs de parents à travers la France, a décidé, dans un premier temps, de signaler les faits auprès du tribunal judicaire de Paris, ce jeudi 8 décembre.

Dans son communiqué, l'association souligne plusieurs éléments. En premier lieu, la Haute autorité de santé ne reconnait dans son avis du 25 novembre 2021 aucun enfant mort pour cause de Covid. Les trois enfants décédés avec le virus étaient affectés par d'autres comorbidités. Par ailleurs, dans le même avis, celle-ci rappelle que l'existence du "Covid long" n'est pas scientifiquement établie chez les enfants. Au contraire.

Ensuite, contrairement à ce qu'a pu affirmer le Pr Deray à plusieurs reprises, un constat à partir d'une étude sur 14 personnes âgées de 50 à 95 ans invalide la thèse selon laquelle les IRM cérébrales des enfants touchés par le Covid seraient comparables à celles de patients atteints d’Alzheimer ou de Parkinson. Des propos que même les "fact-checkeurs" assermentés ont dû démentir, tout comme l'affirmation hasardeuse selon laquelle "la moitié de la planète" (sic) vaccinerait déjà les 5-11 ans (sur le plateau de C à vous), du même Gilbert Deray que rien n'arrête dans cette campagne.

Enfin, dans un communiqué du 15 novembre 2021, la Société fançaise de pédiatrie, la SPILF, la CNP de Pédiatrie, le GPIP et l’AFPA estiment préférable de privilégier l'immunité naturelle pour les enfants de 5-11 ans, à l'exception de ceux qui auraient une pathologie spécifique occasionnant un risque de forme grave.

Voir le communiqué "Enfance & libertés" (PDF)

À LIRE AUSSI

Image
Un enfant de 13 ans se fait vacciner à Hartford, aux Etats-Unis, le 13 mai 2021.
Faire vacciner les enfants, vraiment ?
TRIBUNE - Face à la propagande incessante des médias sur les morts du virus Covid-19 et la nécessaire et inévitable vaccination de la population pour enrayer l’épidémi...
24 août 2021 - 18:32
Opinions
Image
Hans Kluge
OMS Europe : "la vaccination des enfants devrait faire l’objet d’une discussion et être envisagée à l’échelle nationale"
Redoutée par beaucoup, la vaccination des enfants apparaît aujourd’hui comme une option de plus en plus envisagée par le gouvernement. Après plusieurs semaines de terg...
08 décembre 2021 - 18:35
Société
Image
Manifestation 9 janvier
"Laissez respirer nos enfants" : les courageux manifestants, sur le (froid) vif
Où sont les hommes ? C'est un public de courageuses, plus que de courageux, qui est venu braver le froid mordant que le soleil hivernal peine à atténuer. Majoritaireme...
10 janvier 2021 - 16:18
Politique