L'OMS refuse la recommandation d'ivermectine... sans vote

L'OMS refuse la recommandation d'ivermectine... sans vote

Publié le 02/04/2021 à 12:23 - Mise à jour à 13:14
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

L'OMS a mis à jour son document « Thérapeutiques et COVID-19 » le 31 mars 2021 pour inclure une recommandation sur l'ivermectine. 

La recommandation était:

«Nous recommandons de ne pas utiliser l'ivermectine chez les patients atteints de COVID-19, sauf dans le cadre d'un essai clinique.»

Cette recommandation a été faite par le Groupe d'élaboration des lignes directrices. Ce comité comporte 63 membres composés d '«experts en contenu, cliniciens, patients, éthiciens et méthodologistes».

Alors que cette décision était attendue par le monde entier, l'OMS a expliqué qu'un vote sur la recommandation n'était pas nécessaire:

« les règles de vote définie a priori servent à éclairer les procédures dans l’éventualité où le panel ne parvient pas à un consensus, dans le cas présent ces procédures se sont avérées inutiles pour cette recommandation.»

Deux questions se posent :

- Existe-t-il un système «a priori» pour décider quand et comment abandonner les règles de vote «a priori» ?

- Comment le consensus a-t-il été déterminé? Est-il trop tard pour voter ?

L'OMS a expliqué comment ils ont atteint leurs recommandations « transparentes et fiables». Cependant l’OMS doit comprendre que contourner un vote sur une recommandation aussi important est en soit le contraire de la transparence et de la fiabilité.

Un avocat engagé sur ce sujet nous déclare : « je vais demander les minutes de ces décisions car cela manque totalement de transparence »

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'OMS détermine la recommandation d'ivermectine sans vote

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-