Paris et la petite couronne : 7 millions d’habitants sous le coup des nouvelles mesures anti-Covid

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris et la petite couronne : 7 millions d’habitants sous le coup des nouvelles mesures anti-Covid

Publié le 05/10/2020 à 13:36
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les nouvelles mesures consécutives au passage de Paris et des trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis) en « alerte maximale » entreront en vigueur demain. 
 
Le préfet Paris Didier Lallement a bien fait de préciser qu’une Foire aux questions sera ouverte sur le site de la préfecture de police de Paris. Des interrogations subsistent en effet, notamment sur la situation des bars et des restaurants. 
 
Les bars fermés
 
Les premiers seront purement et simplement fermés pour une durée de 15 jours, les seconds ouvriront en respectant un protocole sanitaire renforcé. Il est dévoilé ce lundi après-midi, et concerne également les restaurants de Marseille et d’Aix-en-Provence. 
 
Mais qu’en est-il, par exemple, des bars-restaurants ? Devront-ils se contenter de faire deux services le midi et le soir ? Les fast-food, qui allient vente à emporter et service à table, seront-ils soumis au même protocole ? Etc, etc. 
 
Toutes les mesures 
 
« Nous franchissons une nouvelle étape, c’est normal. Nous nous adaptons sans cesse à la réalité du virus »
 
Le préfet Lallement a donc énuméré ce qu’il appelle « les mesures de freinage de l’épidémie » sur Paris et dans sa proche banlieue :
  • Jauge maximale des événements fixée à 1000 personnes
  • Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, hors manifestations revendicatives, marchés, activités professionnelles, cérémonie funéraires, files d’attente…
  • Interdiction de la vente d’alcool et de la diffusion de musiques amplifiées à partir de 22 heures
  • Interdiction des soirées étudiantes, des rassemblements festifs et familiaux dans des établissements recevant du public (et cela concerne aussi les mariages)
  • Fermeture des salles de danse, club de jeux, salles de sport et de fitness
  • Limitation de l’accès aux gymnases, salles polyvalentes et piscines aux seuls mineurs
  • Limitation de l’accès aux équipements de plein air à 1000 personnes ou à 50% de leur capacité maximale
  • Règle de 4 m² pour un client à respecter dans grands magasins et centres commerciaux
  • Interdiction des foires et salons, ainsi que des événements se déroulant sous chapiteau
Cette dernière disposition exclut donc de fait les cirques des lieux culturels qui, eux, restent ouverts. Pour les espaces restauration des cinémas et des théâtre, rendez-vous sur la FAQ du site de la préfecture de police
 
Ce qu’il en est pour les Ehpad
 
Charge est revenue au directeur de l’ARS Ile-de-France de présenter les mesures qui seront en mises en œuvre dès demain. La région en compte 700, dont 115 ont actuellement au moins un cas de Covid, a précisé Aurélien Rousseau. 
 
Les visites se feront sur rendez-vous à deux personnes maximum et si possible dans un espace dédié dans l’établissement. Elles pourront être suspendues si un visiteur ne respecte pas les mesures
barrière. 
 
Les sorties collectives sont arrêtées, tandis que les sorties individuelles et dans la famille devront être limitées. 
 
Les professionnels seront soumis à des dépistages préventifs, tandis que 80 établissements dans la région vérifient actuellement la fiabilité des tests antigéniques, pour éventuellement les étendre à l’ensemble des résidents. 
 
Le recteur de l’Académie de Paris, enfin, a pris la parole pour confirmer les mesures prises dans les universités
 
La situation sera réévaluée dans quinze jours, « dans une transparence totale », a promis la maire Anne Hidalgo. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les bars baissent le rideau demain à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-