Portugal : un médecin sur deux prescrirait l’ivermectine pour la covid

Auteur(s)
Christian de Dadelsen, journaliste pour France Soir
Publié le 02 avril 2021 - 13:49
Image
Portugal ivermectine
Crédits
FS
Obrigado ivermectina !
FS

Des médecins traitants et scientifiques portugais ont lancé une pétition pour obtenir la reconnaissance de l’ivermectine auprès de l’agence de sécurité du médicament Infarmed.

Parmi eux, Germano de Sousa, qui possède l’un des plus grands laboratoires d’analyses médicales du Portugal et qui fut président du Conseil médical général portugais. Ce spécialiste en pathologie clinique, maître de conférences à la faculté des sciences médicales de l’université de Lisbonne, a déclaré au quotidien Observador qu’il prenait de l’invermectine en prophylaxie pour se protéger lors des analyses qu’il effectue sur le virus Sars-Cov2.

Dans le quotidien Correio da Manhã, le Docteur Machado déclare : « J’ai confiance dans les résultats que j’observe. » Il a utilisé le médicament dans une maison de retraite de Santa Misericórdia où 68 personnes âgées ont été contaminées. « Il n'y a eu que trois morts. Deux des patients avaient des maladies graves et l'autre n'a commencé à prendre de l'ivermectine que lorsqu'il avait déjà développé une pneumonie grave ». Le Dr Machado affirme que les maisons de retraite « du nord au sud du pays ont eu recours à l'ivermectine » . Le Dr Machado insiste : « Je recommande à tous mes patients de se faire vacciner dès qu'ils le peuvent, mais moi, je ne le ferai pas car je prends de l'Ivermectine à titre prophylactique depuis des mois. »

Une patiente, Maria Madalena Cotovio, témoigne : « Après deux jours de prise d'ivermectine, mon mari, âgé de 71 ans, s'est réveillé sans fièvre. J’ai tout de suite attribué cette amélioration au médicament car il ne prenait rien d'autre. J'ai été très surprise et en même temps soulagée ».

Le quotidien en langue anglaise Portugal Resident a publié une enquête dans laquelle il a cherché à savoir quel était le pourcentage de médecins qui donnent ce traitement à leurs patients. Il apparaît qu’un praticien sur deux utilise ce médicament antiparasitaire, encouragé par l’Ordre de Médecins. « Ceux qui le soutiennent sont catégoriques sur le fait que cela fonctionne. », note le magazine. La seconde moitié considère qu’en l’absence d’études scientifiques, il convient de se méfier des effets secondaires qui pourraient être dangereux. Mais le Dr Henrique Carreira, un médecin gérontologue connu pour utiliser le médicament sur des personnes âgées, a fustigé, lors d’une conférence retransmise en vidéo, les rumeurs et les articles de presse qui discréditent l’ivermectine en insinuant qu’elle pourrait présenter des dangers pour le foie. « Cela n'a aucun sens. Il y a assez d’études et de recul sur cette molécule qui a trente ans pour affirmer qu’il n’y a aucun effet secondaire. »

Au Portugal, l’ivermectine est produite sans brevet par la société pharmaceutique Hovione, à Loures, au Nord de Lisbonne. Son succès a été tel qu’en janvier, au coeur de la phase épidémique la plus intense, la molécule a été en rupture de stock pendant plusieurs semaines. 

En Europe, la République tchèque vient officiellement d’adopter l'ivermectine.

À LIRE AUSSI

Image
Tocilizumab
Le Tocilizumab, un médicament contre le Covid au passé encombrant.
Le tocilizumab est un anticorps monoclonal évalué depuis mars 2020 pour lutter contre la fameuse “tempête de cytokines” propre aux formes graves de Covid-19.On aura to...
20 février 2021 - 16:58
Société
Image
Oncle Sam : six feet away
Les Etats-Unis atteindront-ils l’immunité collective en avril ?
C’est en tout cas ce qu’envisage sérieusement le docteur Marty Makary qui fait ce pari dans une tribune libre publiée dans le Wall Street Journal.Chirurgien à l'hôpita...
21 février 2021 - 11:37
Image
SOS Médecins
Cinquante ans qu’on ne crée plus assez de médecins
Chacun l’aura constaté, il est de plus en plus difficile de trouver un médecin généraliste, en particulier dans les banlieues des villes et en zone rurale. Il faut tro...
08 mars 2021 - 12:06
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.