Portugal : un médecin sur deux prescrirait l’ivermectine pour la covid

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Portugal : un médecin sur deux prescrirait l’ivermectine pour la covid

Publié le 02/04/2021 à 11:49
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Christian de Dadelsen, journaliste pour France Soir
-A +A

Des médecins traitants et scientifiques portugais ont lancé une pétition pour obtenir la reconnaissance de l’ivermectine auprès de l’agence de sécurité du médicament Infarmed.

Parmi eux, Germano de Sousa, qui possède l’un des plus grands laboratoires d’analyses médicales du Portugal et qui fut président du Conseil médical général portugais. Ce spécialiste en pathologie clinique, maître de conférences à la faculté des sciences médicales de l’université de Lisbonne, a déclaré au quotidien Observador qu’il prenait de l’invermectine en prophylaxie pour se protéger lors des analyses qu’il effectue sur le virus Sars-Cov2.

Dans le quotidien Correio da Manhã, le Docteur Machado déclare : « J’ai confiance dans les résultats que j’observe. » Il a utilisé le médicament dans une maison de retraite de Santa Misericórdia où 68 personnes âgées ont été contaminées. « Il n'y a eu que trois morts. Deux des patients avaient des maladies graves et l'autre n'a commencé à prendre de l'ivermectine que lorsqu'il avait déjà développé une pneumonie grave ». Le Dr Machado affirme que les maisons de retraite « du nord au sud du pays ont eu recours à l'ivermectine » . Le Dr Machado insiste : « Je recommande à tous mes patients de se faire vacciner dès qu'ils le peuvent, mais moi, je ne le ferai pas car je prends de l'Ivermectine à titre prophylactique depuis des mois. »

Une patiente, Maria Madalena Cotovio, témoigne : « Après deux jours de prise d'ivermectine, mon mari, âgé de 71 ans, s'est réveillé sans fièvre. J’ai tout de suite attribué cette amélioration au médicament car il ne prenait rien d'autre. J'ai été très surprise et en même temps soulagée ».

Le quotidien en langue anglaise Portugal Resident a publié une enquête dans laquelle il a cherché à savoir quel était le pourcentage de médecins qui donnent ce traitement à leurs patients. Il apparaît qu’un praticien sur deux utilise ce médicament antiparasitaire, encouragé par l’Ordre de Médecins. « Ceux qui le soutiennent sont catégoriques sur le fait que cela fonctionne. », note le magazine. La seconde moitié considère qu’en l’absence d’études scientifiques, il convient de se méfier des effets secondaires qui pourraient être dangereux. Mais le Dr Henrique Carreira, un médecin gérontologue connu pour utiliser le médicament sur des personnes âgées, a fustigé, lors d’une conférence retransmise en vidéo, les rumeurs et les articles de presse qui discréditent l’ivermectine en insinuant qu’elle pourrait présenter des dangers pour le foie. « Cela n'a aucun sens. Il y a assez d’études et de recul sur cette molécule qui a trente ans pour affirmer qu’il n’y a aucun effet secondaire. »

Au Portugal, l’ivermectine est produite sans brevet par la société pharmaceutique Hovione, à Loures, au Nord de Lisbonne. Son succès a été tel qu’en janvier, au coeur de la phase épidémique la plus intense, la molécule a été en rupture de stock pendant plusieurs semaines. 

En Europe, la République tchèque vient officiellement d’adopter l'ivermectine.

Auteur(s): Christian de Dadelsen, journaliste pour France Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Obrigado ivermectina !

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-