Le Pr Michel Goldman, célèbre promoteur des vaccins, soupçonne le vaccin Pfizer d’avoir aggravé son cancer

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 02 octobre 2022 - 19:50
Image
Michel Goldman
Crédits
Twitter
Le Dr Michel Goldman est professeur d'immunologie et de pharmacothérapie à l'Université libre de Bruxelles en Belgique.
Twitter

Le Pr Michel Goldman, professeur d'immunologie et de pharmacothérapie à l'Université libre de Bruxelles en Belgique, célèbre en Europe pour être l’un des plus ardents promoteurs des vaccins, soupçonne sa troisième injection de rappel contre le Covid-19 d’être à l’origine de l’aggravation de son cancer.

Dans une interview accordée au média américain The Atlantic, le scientifique a fait connaitre son souhait d’accroitre la transparence autour des discussions sur le vaccin anti-Covid. À cette occasion, il a rendu publiques ses suspicions quant à l’effet aggravant de sa troisième dose de rappel du vaccin Pfizer reçue le 22 septembre 2021 sur son cancer.

Après le diagnostic d’un lymphome T angio-immunoblastique (LTAI), un cancer très agressif, le Pr Goldman explique avoir urgemment pris rendez-vous pour recevoir son rappel vaccinal, jugeant qu’il en aurait particulièrement besoin avant d’entamer sa chimiothérapie, ce traitement contre le cancer entrainant un affaiblissement du système immunitaire.

« Des feux d’artifice à l’intérieur de l’organisme »

En revanche, peu de temps après son rappel vaccinal, en effectuant un examen radiologique, celui-ci a constaté que son cancer s’était développé à une vitesse spectaculaire : « On avait l’impression que quelqu’un avait allumé des feux d’artifice à l’intérieur de l’organisme de Michel », relate The Atlantic.

Le 25 novembre 2021, avec son frère, un scientifique qui enseigne également à l’Université libre de Belgique, et d’autres collègues, le Pr Goldman a publié une étude de cas décrivant son expérience, dans laquelle il exhorte la communauté scientifique à étudier l’impact de la vaccination ARNm chez les patients diagnostiqués avec un LTAI en vue de déterminer la récurrence de de ce phénomène au sein de ce groupe.

Le professeur d’immunologie reste, cependant, catégorique sur sa position selon laquelle le vaccin anti-Covid est bénéfique pour la grande majorité de la population, quand bien même il n’est pas encore certain lui-même s’il recevra une nouvelle injection de rappel : « Je ne sais pas encore ce que je vais faire », confie-t-il.

À LIRE AUSSI

Image
Christine Cotton et Brook Jackson
Essais cliniques Pfizer: "Personne ne se soucie des événements indésirables graves non signalés" Christine Cotton et Brook Jackson
Dans ce Debriefing, nous recevons Christine Cotton et Brook Jackson pour évoquer les bonnes pratiques cliniques d’un essai thérapeutique. Toutes deux ont travaillé sur...
29 septembre 2022 - 18:55
Vidéos > Les débriefings
Image
Patrick Sébastien.
"Avant le vaccin, je n’avais rien": Patrick Sébastien s'interroge sur les effets indésirables du vaccin anti-Covid
En pleine promotion de son nouveau livre Vivre et renaître chaque jour (éditions XO), l’artiste et ancien animateur vedette de France télévisions, Patrick Sébastien, a...
26 septembre 2022 - 14:00
Société
Image
Jean-Marc Sabatier, directeur de recherche au CNRS
Oxyde de graphène dans les vaccins, anomalies sanguines, nanoparticules lipidiques: l'analyse de Jean-Marc Sabatier
ENTRETIEN — Que savons-nous des troubles de la coagulation sanguine qui peuvent se retrouver chez les personnes infectées par le Covid-19, mais également chez une pers...
25 septembre 2022 - 19:55
Opinions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.