Logement inadapté, déconnexion impossible : télétravail et dépression, des chiffres alarmants

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Logement inadapté, déconnexion impossible : télétravail et dépression, des chiffres alarmants

Publié le 26/03/2021 à 09:44 - Mise à jour à 10:08
Standsome Worklifestyle / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La pandémie et la généralisation du travail à la maison ont fait exploser les cas des employés  en détresse psychologique. En 2020, les télétravailleurs seraient, selon une étude réalisée par OpinionWay, les salariés qui souffrent le plus de dépressions, notamment sévères.

45 % des salariés Français souffrent d’une détresse psychologique

Le taux de dépression des salariés s’élève actuellement à 45 % des employés, mais les différents types de détresse montrent une aggravation de la situation générale. Le taux de dépression nécessitant un accompagnement  a augmenté de 15 points, et s’élève aujourd´hui à 36%. La dépression sévère des salariés touche plus d’un quart d’entre eux (21%) et a également doublé par rapport à l'année précédente.

Jeunes et personnes en télétravail sont les plus vulnérables à la détresse psychologique

Les femmes seraient plus touchées que les hommes et les moins de 29 ans sont la tranche d'âge qui est la plus sévèrement impactée par la dépression. 62 % des jeunes seraient en détresse psychologique et le risque de dépression accru affecterait à peu près quatre jeunes sur dix. Les femmes sont très touchées: 53 % d’entre elles sont en détresse psychologique contre 38 % des hommes.
Alors qu’en avril 2020, les plus exposés étaient les salariés au chômage partiel, ce sont aujourd’hui les télétravailleurs qui pâtissent de problèmes psychologiques.
Ces données coïncident avec un autre sondage qui se concentre sur l’augmentation des addictions, qui touche aussi principalement les jeunes.  Selon Opinion Way, cela s’explique par de mauvaises conditions de logement. 75 % des jeunes habitant dans moins de 40 m2 sont surexposés à la détresse psychologique.

Le télétravail et le droit à la déconnexion pour combattre le risque psychosocial au travail

D’un côté la saturation du travail et d’un autre le manque de lien social expliqueraient les hauts taux de dépression pour les salariés en télétravail. 29% des salariés sondés déclarent avoir du mal à se déconnecter après leur journée de travail. Fin janvier 2021, un rapport du Parlement européen  déclarait que 27% des Européens etaient incapbles de maîtriser la frontière entre la vie privée et professionnelle et travaillaient durant leur temps libre afin de satisfaire les exigences de travail.  Pour faire face à ce constat, les eurodéputés veulent encadrer juridiquement la déconnexion, jugée fondamentale .

En France, les télétravailleurs sont protégés par le droit à la déconnexion et la durée légale du travail. La loi Travail, définit en effet le droit à la déconnexion, repris dans l'article 55 de la loi, qui se trouve dans le chapitre II intitulé "Adaptation du droit du travail à l'ère du numérique". Cependant la loi ne propose ni définition de déconnexion, ni des mesures concrètes pour assurer l’effectivité de ce droit.  C'est aux entreprises elles-mêmes de définir les modalités du droit à la déconnexion. Pour cela, elles sont tenues de rédiger une charte. Ainsi, il existe autant de définitions du droit à la déconnexion qu'il existe de chartes. Pas facile dans ce cas de définir des pratiques facilement applicables par les salariés.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alors qu’en avril 2020, les plus exposés étaient les salariés au chômage partiel, ce sont aujourd’hui les télétravailleurs qui pâtissent de problèmes psychologiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-