Un AVC fait vieillir le cerveau de huit ans

Auteur(s)
VL
Publié le 09 juin 2015 - 17:18
Image
Les différents lobes du cerveau.
Crédits
©Allan Ajifo/Flickr
Environ 60% des personnes qui survivent à un AVC connaissent des séquelles.
©Allan Ajifo/Flickr
Selon une étude américaine, les conséquences d'un AVC sur le cerveau d'une personne équivalent à le faire vieillir de huit ans, notamment en ce qui concerne la mémoire et la vitesse de réflexion. Les AVC sont la troisième cause de mortalité en France.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) peuvent entraîner la mort, mais aussi des séquelles comme de problèmes moteurs, sensitifs, cognitifs, sensoriels et même des dépressions. Une équipe de chercheurs américains de l'université du Michigan (Nord des Etats-Unis) ont mis un chiffre sur l'impact d'un tel choque.

Selon leur étude, publiée dans la revue Stroke, un AVC entraînerait un vieillissement prématuré de huit ans. Non pas que la victime attrape soudainement des rides et des cheveux blancs, mais les dégâts subis par son cerveau seraient les mêmes que ceux produits par le vieillissement, à hauteur de huit ans en moyenne.

Pour en arriver à cette conclusion, l'équipe de chercheurs a étudié entre 1998 et 2012 pas moins de 4.900 hommes et femmes, âgés de plus de 65 ans et ayant été victimes d'AVC. Les résultats montrent que les personnes victimes d'une attaque cérébrale voient leur déclin cognitif s'accélérer. Ce sont principalement la mémoire et la vitesse de réflexion qui sont touchées.

En France, les accidents vasculaires cérébraux sont la troisième cause de décès après les cancers et les maladies cardio-vasculaires. En 2010, 130.000 Français ont été touchés, ce qui représente un AVC toute les quatre minutes. Parmi eux, 32.500 sont décédés et 59% des survivants présentent dans le mois qui suivent un handicap léger (25%) ou ne peuvent plus marcher sans assistance (34%).

Les personnes victimes d'un AVC ont en moyenne 73 ans. Leur nombre augmente donc depuis une dizaine d'années en raison du vieillissement de la population. Mais les autorités sanitaires s'inquiètent également de la hausse des AVC parmi les moins de 65 ans. Ils peuvent en effet survenir dès l'enfance et 20% des personnes touchées ont moins de 20 ans.

En octobre 2013, une campagne pour apprendre aux Français à reconnaître les signes d'un AVC a été lancée, l'important étant que le patient soit rapidement pris en charge.

 

À LIRE AUSSI

Image
Des médicaments en vrac.
Le paracétamol augmenterait les risques d'AVC
Une étude britannique publiée lundi 2 mars met en garde contre l'utilisation abusive du paracétamol. Réputé bénin, ce composé pourrait, à haute dose, causer des problè...
03 mars 2015 - 12:52
Société
Image
Les différents lobes du cerveau.
AVC : comment s'en prémunir
La Journée mondiale de l'accident vasculaire cérébral (AVC) avait lieu ce mercredi 29 octobre. Une pathologie responsables de nombreux décès et séquelles dans le monde...
29 octobre 2014 - 11:29
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.