Une barbe d'homme contiendrait plus de bactéries qu'un chien (étude)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une barbe d'homme contiendrait plus de bactéries qu'un chien (étude)

Publié le 20/04/2019 à 12:52 - Mise à jour à 12:54
©Jewel Samad/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Des chercheurs ont récemment découvert qu'il y avait plus de bactéries pathogènes dans une barbe d'homme que dans le pelage d'un chien. Mais à l'origine, ce n'est pas du tout là que leurs recherches étaient censées les mener…

Une découverte accidentelle, certes… Mais une découverte qui interpelle. Une équipe de chercheurs de l'université autrichienne de Salzbourg et de l'Institut de radiologie et de médecine nucléaire de Lucerne a découvert qu'une barbe (fournie) d'homme contiendrait plus de bactéries que le pelage d'un chien.

Mais à l'origine, ces scientifiques voulaient juste prouver qu'il n'y avait pas de risques sanitaires à utiliser les mêmes appareils d'imageries médicales pour les humains et pour les animaux. Car l'objectif était bien là à la base: permettre à plus de cliniques vétérinaires de bénéficier d'IRM pour mieux soigner leurs petits patients à quatre pattes.

Ils ont donc décidé d'étudier les poils de 18 hommes et de 30 chiens puis ont récemment publié leurs résultats étonnants dans le journal European Radiology.

Lire aussi: les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries selon une étude

Les chercheurs ont retrouvé un plus grand nombre de bactéries pathogènes chez leurs sujets humains que chez les chiens.

Ils en ont conclu que, même si l'échantillon étudié était relativement restreint, les hommes barbus hébergeaient plus de microbes que les chiens, qu'il n'y avait aucun risque pour les humains à partager le même appareil IRM que des chiens, mais aussi que les manquements en terme d'hygiène en milieu hospitalier constituaient un risque pertinent pour les patients.

Et aussi:

Barbe interdite pour les pompiers

Journée mondiale de la barbe: 13 barbus célèbres (diaporama)

Les gels hydroalcooliques rendent certaines bactéries plus résistantes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Selon une récente étude, il y a plus de bactéries dans une barbe fournie d'homme que dans le pelage d'un chien.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-