Vaccin contre le coronavirus : les Français sont méfiants et s’opposent au caractère obligatoire

Vaccin contre le coronavirus : les Français sont méfiants et s’opposent au caractère obligatoire

Publié le 13/11/2020 à 10:38
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Seul un Français sur deux accepterait, en l’état actuel des choses, de se faire vacciner contre la Covid-19.
 
C’est l’un des principaux enseignements d’un sondage Odoxa Dentsu Consulting pour le Figaro  et France Info, paru le jeudi 12 novembre. 
 
Déjà, l’annonce de Pfizer et BioNTech sur l’efficacité de leur candidat-vaccin n’est pas de nature à rassurer les Français, pourtant inquiets à 85% de la situation sanitaire : seulement 17% estiment que cette perspective de vaccin permettra de « vaincre le virus » dans les six à neuf mois à venir. 33% pensent qu’il faudra encore une ou deux années pour venir à bout de ce coronavirus.
 
49% jugent l’information trop récente et fragile pour en déduire quoi que ce soit
 
Quant à se faire vacciner soi-même… 14% des répondants le feront « probablement » si un vaccin était prochainement déployé en France. A l’inverse, pour 21%, c’est un non ferme. Entre les deux, 36% répondent « oui probablement » et 29% « non probablement pas ».
 
Acceptation du vaccin : du 50/50
 
On arrive donc à du 50/50 sur les intentions de vaccination des Français. Le sondage précise que les 65 ans et plus accepteraient plus facilement de se faire inoculer le vaccin (à 58%), à l’inverse des jeunes (34% chez les moins de 25 ans). Une tendance logique.
 
Ce qui est un peu plus surprenant, c’est la part non négligeable (28%), dans le refus de vaccination, de ceux qui font habituellement confiance à leur médecin dans ce domaine. 
 
L’institut Odoxa Dentsu Consulting relève d’une manière plus générale :
 
« La progression des anti-vaccins est spectaculaire, elle a augmenté de 50% en moins de dix ans »
 
Aujourd’hui, 15% des Français refusent systématiquement tout type de vaccin. 
 
Non au caractère obligatoire
 
Pour Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa : 
 
« C’est un sujet dont le gouvernement, les autorités et les médecins devront se saisir vite s’ils ne veulent pas que les méfiances individuelles deviennent un obstacle à l’immunité collective »
 
A plus forte raison si la vaccination contre la Covid-19 devait revêtir un caractère obligatoire le moment venu. Mais de cela les Français ne veulent pas dans leur majorité (60%).
 
La Haute autorité de santé elle-même considère, « dans le contexte actuel » que « la vaccination contre la Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé ». 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La moitié des Français refusent le vaccin contre la Covid-19

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-