Espionnage: Edward Snowden appelle à l'interdiction des logiciels de type Pegasus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Espionnage: Edward Snowden appelle à l'interdiction des logiciels de type Pegasus

Publié le 26/07/2021 à 09:57
Phillip Faraone / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Après les révélations de l’affaire d’espionnage Pegasus impliquant une dizaine de pays et des milliers de victimes, le célébre lanceur d’alerte Edward Snowden s’est exprimé sur les dangers de l’évolution du monde aujourd’hui, un monde où personne n'est à l'abri des pirates informatiques, et où aucune mesure n'est prise pour contrôler ces dérives. Selon lui, des mesures d’interdiction doivent être prises, car ces logiciels ne protègent pas de la criminalité, au contraire, ils permettent surtout d’élargir la surveillance à des personnes qui ne représentent pas de risque de sécurité.

Logiciels espions: une industrie qui ne devrait pas exister

Dans une interview donnée au journal britannique The Guardian, Snowden exhorte les gouvernements a imposer un moratoire mondial sur le commerce international des logiciels espions, car selon lui, il est inadmissible que de nos jours, nos téléphones portables soient à disposition de pirates informatiques parrainés par des États. Snowden explique que le logiciel Pegasus, mis à disposition de plusieurs gouvernements, peut secrètement infecter un téléphone mobile et y collecter des informations sensibles. Les e-mails, les messages SMS, les listes de contacts, les données de localisation, les photos et les vidéos peuvent toutes être extraites. Pire encore, le microphone et la caméra d'un téléphone peuvent être activés pour enregistrer secrètement l'utilisateur.

Pegasus: la technologie de logiciels espions menace la démocratie

Dans un système democratique, la police ne peut pas mettre sur écoute le téléphone d'un suspect sans obtenir au préalable un mandat de perquisition. Cependant, avec les logiciels espions, la surveillance ciblée est facilement mise en place et élargie à un très grand nombre de personnes, sans utilisation aucune. Cette surveillance à distance, sans risque et à un coût peu élevé, permet aux autorités de généraliser l’espionnage, même concernant des personnes qui représentent seulement un intérêt marginal pour les enquêtes. Au lieu de cibler 50 000 personnes dignes d’intérêt pour une enquête, un logiciel peut facilement espionner 50 millions de personnes.

Un peu d'originalité pourrait nous épargner d'être écoutés

Selon Snowden, une partie du problème pourrait déjà être réglée si les gens n’étaient pas aussi nombreux à utiliser le même type de téléphone, au fonctionnement identique. Cela facilite la tâche des pirates qui trouvent plus facilement le moyen d’infecter les appareils, d’une manière si puissante que les simples citoyens ne peuvent rien faire pour se protéger. Une technologie à stopper, car aucune protection n'est envisagée La solution pour éviter les dégâts causés par des logiciels comme Pegasus est de limiter la prolifération de ces technologies. “Ce que révèle le projet Pegasus, c'est que le groupe NSO est représentatif d'un nouveau marché des logiciels malveillants, à but hautement lucratif", a-t-il déclaré. "La seule raison pour laquelle NSO fait cela n'est pas pour sauver le monde, ou pour protéger la sécurité des citoyens ou des États, c'est pour gagner de l'argent." Selon lui, une interdiction mondiale du commerce de ces logiciels est nécessaire. Aujourd’hui, l'industrie des logiciels d'intrusion à but lucratif est basée sur un mensonge, car ils sont créés et vendus sous prétexte d’arrêter des criminels, et de sauver des vies. La vérité est autre, car ils sont utilisés tous les jours dans de nombreux pays pour espionner toujours plus massivement des personnes qui ne sont pas des cibles légitimes.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon Snowden, une partie du problème pourrait déjà être réglée si les gens n’étaient pas aussi nombreux à utiliser le même type de téléphone

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-