Un Américain est décédé suite à une greffe de cœur porcin contaminé par un virus

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 11 mai 2022 - 17:46
Image
Greffe de coeur hopital
Crédits
AFP PHOTO / UNIVERSITY OF MARYLAND SCHOOL OF MEDICINE
Pour éviter le rejet, des porcs spéciaux ont été élevés pour fournir des organes exempts de virus, mais le risque zéro n'existe pas.
AFP PHOTO / UNIVERSITY OF MARYLAND SCHOOL OF MEDICINE

En janvier dernier, aux États-Unis, David Bennett a été le premier homme à recevoir une greffe de cœur de cochon génétiquement modifié. Suite au décès du patient, deux mois après l'opération, les médecins ont révélé que le greffon était contaminé par un virus porcin, qui pourrait être l'explication de sa mort.

Le risque zéro n'existe pas

Selon Antonio Regalado, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), le cœur aurait été infecté par un virus porcin appelé cytomégalovirus, un virus endogène à tous les porcs qui n'ont pas été transmis à l’homme dans les études antérieures. Pour éviter le rejet, des porcs spéciaux ont été élevés pour fournir des organes exempts de virus. Même si cela semble possible, supprimer toute trace du virus d’un organe de porc ne serait pas si simple.

Comme cela a été étudié chez des babouins, les systèmes immunitaires du receveur sont généralement inhibés pour diminuer les risques de rejet. Et même si le virus n'est pas transmissible aux primates, ces derniers finissent par mourir quelques mois après l'opération, potentiellement à cause de cette inhibition de leur système immunitaire.

La greffe d’organes de porcs continue d'être un terrain d'expérimentation

Les xénogreffes sont un grand sujet de débat au sein de la communauté scientifique. Cependant, la plupart des scientifiques s’accordent sur le fait qu'il est encore tôt pour croire que les greffes de porc deviendront courantes, ou même pour les tester sur des humains. En octobre dernier, une équipe américaine avait réussi à faire fonctionner un rein de porc sur une patiente en état de mort cérébrale.

À LIRE AUSSI

Image
poisson
Gaspillage des poissons : la pêche au chalut fait scandale
Nocive pour la biodiversité, la pêche au chalut est aussi un obstacle à la bonne absorption du CO2 par les fonds marins. Par ailleurs, selon une enquête du quotidien b...
11 mai 2022 - 12:35
Société
Image
Elevage de porcs en Bretagne
Que veut dire un cochon lorsqu’il couine ou grogne ? Une IA décode le langage des porcs
Depuis le 1er janvier 2022, en France, tous les élevages d’animaux domestiques (animaux de rente, de compagnie, équidés) et d’animaux sauvages apprivoisés ou tenus en ...
28 mars 2022 - 14:15
Société
Image
Fukushima
Des reptiles utilisés comme des compteurs Geiger à Fukushima
Lorsqu’une catastrophe nucléaire survient, comme celle de Fukushima en 2011, les conséquences durent de nombreuses années et sont désastreuses pour l’environnement et ...
18 novembre 2021 - 14:26
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.