Le papa de l’iPhone estime que son invention détruit la société

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le papa de l’iPhone estime que son invention détruit la société

Publié le 14/09/2020 à 11:39 - Mise à jour à 11:42
France 2
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Jeudi 10 septembre, l’émission « Envoyé spécial », diffusée sur France 2, était consacrée aux smartphones. C’est dans cette édition intitulée « Smartphone, sommes-nous tous accro ? » que le co-créateur de l’iPhone, Tony Fadell, a tenu un discours étrangement anti-écrans.

Son nom n’est pas forcément connu du grand public mais l’informaticien américain Tony Fadell est l’inventeur de l’iPod (créé en 2001) et - avec d’autres - du premier iPhone, lancé en 2007. En tout, il aura créé pas moins de 18 générations d’iPod et 3 générations d’iPhone. Pourtant, interviewé jeudi 10 septembre dans l’émission « Envoyé spécial », cet ancien d’Apple tenait un discours plutôt virulent à l’encontre du plus célèbre des smartphones.Selon lui, il a même créé un monstre qu’il est nécessaire de combattre.


« Aujourd’hui, on doit régler les problèmes que l’iPhone génère », a déclaré Tony Fadell au journaliste d’« Envoyé spécial », avant de revenir sur la naissance du premier iPhone, une petite merveille technologique qui a rendu beaucoup de monde accro, à commencer par ses propres inventeurs. « Quand on a testé le premier iPhone, c’était tellement facile avec les emails ou de naviguer sur le Net… Aussitôt, ça a changé la nature même de nos interactions chez Apple. Les gens passaient leur temps dessus », se souvient l’informaticien.

Mais c’est au moment de l’apparition des appli que Tony Fadell estime être devenu véritablement esclave de son smartphone : « Vers 2010-2011, c’est là que j’ai réalisé. A cause des appli, des notifications qui commençaient à apparaître. Je me suis dit «Il faut que j’arrive à tenir (mon iPhone) à distance si je veux parler avec les autres parce que ça me détourne de mes conversations. » Les gens passaient leur temps à regarder leur écran alors qu’on était en train de parler. »
 

« On doit combattre la bête ! »

« Quand je suis au restaurant, ça me fait mal de voir des enfants et même des familles entières pianoter sur leur écran pendant tout le repas. Quand mes enfants sont scotchés devant leur écran, ma femme me dit « c’est ta faute! » », raconte également l’informaticien, non sans une pointe de culpabilité. Et Tony Fadell d’appeler carrément les utilisateurs de smartphone à tuer sa créature : « Parfois, je me réveille en me disant que, ce que j’ai créé, je veux que ça soit bien utilisé et non pas que ça détruise des familles et toute la société. Les gens doivent reprendre le contrôle. On doit se battre ensemble pour combattre la bête. »

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tony Fadell dans Envoyé Spécial le 10 septembre 2020

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-