Les réseaux sociaux sont un danger pour l'humanité, selon certains biologistes et écologistes

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 29 juin 2021 - 15:58
Image
Un nouveau comité sera en charge d’observer la haine en ligne
Crédits
Steiner Engeland / Unsplash
En adoptant une approche multidisciplinaire, allant de la climatologie à la philosophie, ce groupe de scientifiques s'attaque à cette question difficile, qui est maintenant considérée comme une véritable “crise”
Steiner Engeland / Unsplash

Les réseaux sociaux sont un danger pour l'humanité, selon certains biologistes et écologistes. Un groupe de 17 chercheurs, de disciplines allant de la biologie à la philosophie, a publié un article dans la revue de l’académie américaine de science (PNAS) pour s’attaquer à un grave problème de société : l’impact négatif des réseaux sociaux sur l’humanité. Les réseaux sociaux ont radicalement restructuré la façon de communiquer en un laps de temps incroyablement court, et les milliards d’utilisateurs se retrouvent désormais guidés, voire manipulés par des algorithmes dont on ne connaît pas ou peu le fonctionnement. Selon les chercheurs, cela affecte notre démocratie, notre santé mentale et nos relations. En adoptant une approche multidisciplinaire, ce groupe de scientifiques s'attaque à cette question difficile, qui est maintenant considérée comme une véritable “crise”.

Ne pas comprendre les effets comportementaux collectifs des nouvelles technologies est un danger pour la démocratie et le progrès scientifique

Les auteurs avertissent que si elles sont mal comprises et non contrôlées, les nouvelles technologies contribuent à des phénomènes tels que « la falsification des élections, la maladie, l'extrémisme violent, la famine, le racisme et la guerre ». Selon l'auteur principal de l'étude, Joe Bak-Coleman, “la démocratisation de l'information a eu des effets profonds, en particulier pour les communautés marginalisées et sous-représentées. Cela leur donne la possibilité de se rassembler en ligne, d'avoir une plate-forme et d'avoir une voix.” Cependant d’autres événements très négatifs, comme la crise des musulmans rohingyas en Birmanie, et l’insurrection au Capitole aux États-Unis, ont été largement aidés par les réseaux sociaux et les outils numériques. Ce type d'événements sont-ils le prix à payer pour le développement technologique ?

À LIRE AUSSI

Image
enfants
Les confinements et les écrans ont aggravé la myopie des enfants
L'utilisation accrue de l'écran causée par l'apprentissage à distance, et la baisse du temps passé à jouer à l'extérieur, ont rendu les enfants plus myopes. Selon une ...
04 juin 2021 - 16:30
Société
Image
Lecture
Pour fuir les écrans et la crise, les jeunes se tournent d’avantage vers la lecture
Avec les cinémas et musées fermés pendant de longs mois, de nombreux français ont vu dans les livres un moyen d'échappement aux écrans et aux flux de sur information a...
12 janvier 2021 - 11:35
Lifestyle