Lowtech : pourquoi les français veulent-ils redonner vie au minitel ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 décembre 2022 - 14:50
Image
minitel
Crédits
minitel-alcatel.fr
Vingt ans plus tard l’idée de redonner vie au Minitel fascine.
minitel-alcatel.fr

Olivier Mével, fondateur de la maison d'édition d'objets technologiques "Multiplié" et amateur de technologies à des fins récréatives et parfois “absurdes”, propose un boîtier pour redonner vie au Minitel. Simple accès de nostalgie, ou vraie volonté de remise en question de l'ultra connexion actuelle ?

Le Minitel, un appareil emblématique qui permet de replonger dans les années 1980 pour les grands nostalgiques 

Le Minitel, éclair d’innovation avant-gardiste bien français, a marqué l’enfance des gens nés entre 1970 et 1980. Lancé en 1982, il faisait partie intégrante de tous les foyers avant la généralisation des PC et d’Internet. Avec ce petit appareil, sorte de grand-père des ordinateurs et smartphones actuels, il fallait taper le 3611 pour les renseignements, et le 3615 pour les services payants, mais dans ce cas, il fallait faire vite, car c’était cher la minute !

Pour faire revivre cette époque, Olivier Mével commercialise pour 75 euros un petit boîtier nommé “Minimit”. Équipé d’une carte électronique qui se connecte à un réseau wifi d’un côté et à la prise DIN du Minitel de l’autre, le boîtier permet à l’utilisateur d’accéder à une quinzaine de services proposés dans les années 1980, en utilisant un bon vieux minitel, qu’il faut donc avoir conservé tout ce temps, ou avoir acheté sur “le bon coin”.

Nostalgie stérile, ou une quête de services plus “primitifs”?

Alors que les forfaits d'accès à Internet illimité sont arrivés au début des années 2000, le minitel et le PC ont coexisté une dizaine d’années, car le minitel s’est éteint en 2012 seulement. Alors, vingt ans plus tard, l’idée de lui redonner vie, fascine. Mais au-delà de la simple nostalgie, cet intérêt pour remettre en état ce vieil outil de communication fait aussi penser à une volonté des Français de reprendre le contrôle des services et applications de communications de plus en plus “portables”, connectés, surveillés, addictifs… Comme pour la campagne militant pour le retour de la cabine téléphonique, cette initiative de rallumer le Minitel est-elle une tentative de se débarrasser de la pression des smartphones connectés ?

Pour Olivier Mével, l’idée n’est pas de pouvoir se connecter à Facebook ou à d’autres applications récentes avec ce Minitel, mais au contraire pour retourner dans les années 1980 où ce type de service n’existait pas. Selon lui, “à l'époque, on se servait d’Internet d’une autre manière”. Malheureusement, ce Minitel ressuscité a moins d’utilisations utiles que pédagogiques : on peut par exemple consulter l’actualité d’il y a 40 ans telle que l'on pouvait la trouver à l'époque, la rencontre entre Ronald Reagan et Margaret Thatcher, le cours du dollar en francs, la météo, l’astrologie, le jeu du pendu, le tarot… Tout a été fidèlement reproduit avec le même univers graphique, et la même lenteur de chargement. Même si le service est accessible par wifi, et donc gratuit, vous pouvez recevoir chaque mois une “facture” qui vous dira ce que vous auriez dû payer en francs.

Un dispositif qui n'était pas vraiment mort ?

En 2011, un peu avant son extinction, Le Télégramme fêtait les 30 ans du minitel en estimant à quelque deux millions le nombre de personnes qui utilisaient encore le Minitel en 2010 et cela “malgré l'essor effréné d'internet”.

À LIRE AUSSI

Image
cassette
Nostalgie des années 90 : la cassette est de retour
Si vous savez à quoi peut bien servir un crayon avec une cassette audio, vous serez sûrement heureux de savoir que la fameuse cassette est de retour ! C’est en tout ca...
14 juin 2021 - 21:04
Culture
Image
cabine téléphonique
Le retour de la cabine téléphonique pour protester contre la dictature numérique
De nos jours, les téléphones sont devenus si smart qu'ils ne servent plus seulement à téléphoner, mais à bien d'autres choses : naviguer sur Internet, écouter de la mu...
10 mai 2022 - 13:40
Lifestyle
Image
Des cochons laineux à Tetetlen, en Hongrie, le 16 juin 2018
Nostalgie et Rubik's Cube, cinq choses à savoir sur la Hongrie
De l'invention du Rubik's Cube à l'insolite cochon laineux, cinq choses utiles -ou pas- à savoir sur la Hongrie qui vote dimanche aux élections législatives.Le bon vie...
05 avril 2018 - 11:51

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.