POP, les archives du ministère de la culture en un clic

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 19 novembre 2019 - 13:37
Image
jean cocteau
Crédits
Donation Willy Ronis, Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Une trouvaille POP, Jean Cocteau, Menton (Alpes-Maritimes), 1958
Donation Willy Ronis, Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

Le ministère de la Cuture vient d'ouvrir ses bases historiques d'informations grâce à sa plate forme du Patrimoine (POP). Un rêve pour internautes.

Si la transformation digitale de nos sociétés concerne tous les secteurs d’activité sans exception, certains ont connu, grâce à ces innovations technologiques, une profonde révolution. Ainsi en est-il du domaine des arts et de la culture. En quelques clics, nous pouvons tous visiter un des plus beaux musées du monde, sans quitter notre intérieur ou nous plonger dans la lecture d’un des 5 millions de documents historiques mis en ligne par la Bibliothèque de France sur son site Gallica.

Et la France, pays instigateur des Journées européennes du patrimoine, de la Fête de la Musique et porteur de cette exception culturelle française, souhaite bien conserver son dynamisme et son avant-gardisme en la matière. C’est ce que confirme le Ministère de la Culture avec une nouvelle ressource, expérimentée depuis plusieurs mois

 

Un accès gratuit et facile à toutes les bases de données

Depuis cet été, en effet, une Plateforme Ouverte du Patrimoine, POP, est accessible dans sa formule expérimentale. Les Internautes peuvent déjà accéder à toutes les fonctionnalités de ce nouveau service proposé par le Ministère. L’objectif est ambitieux, puisqu’à terme POP doit rendre possible la consultation des informations conservées par toutes les bases historiques du Ministère de la Culture.

A ce jour, près de 4 millions de documents sont déjà accessibles, issus de :

  • La base Joconde pour les collections des musées de France
  • La base Mérimée pour le patrimoine architectural
  • La base Palissy pour le patrimoine mobilier
  • La base mémoire pour la collection photographique
  • La base MNR pour les œuvres spoliées en dépôt dans les musées de France

Consultable à partir d’un moteur de recherche facile à prendre en main ou depuis les nombreux dossiers thématiques élaborés par les spécialistes en la matière, chacun peut donc se plonger dans l’étude de cette ressource exceptionnelle, le tout gratuitement et sans être contraint de devoir supporter les publicités invasives, qui sont devenus la règle pour la consultation des sites Internet. Une manière de conserver et de renforcer cette exception culturelle à la française.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.