La reconnaissance faciale de Clearview AI arrive dans les écoles

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 03 juin 2022 - 17:10
Image
Reconnaissance faciale
Crédits
Pixabay
Malgré sa réputation controversée et ses condamnations, l’entreprise américaine serait désormais en train de percer dans le secteur éducatif privé.
Pixabay

Le Royaume-Uni a suivi l’exemple de l'Italie, de l'Australie et de la France, en sanctionnant le géant de la reconnaissance faciale Clearview AI pour collecte illicite de données personnelles. Mais malgré sa réputation controversée et ses condamnations, l’entreprise américaine est en train de percer dans le secteur éducatif privé aux États-Unis, entre autres.

La reconnaissance faciale pour l'accès aux espaces physiques ou numériques

Clearview est progressivement adoptée par des entreprises privées dans le cadre de la validation de l’identité des utilisateurs, avec leur consentement. Pour cette offre à destination du secteur privé, seules les photos librement fournies par les utilisateurs sont analysées, et l'entreprise assure ne pas utiliser les données par la suite.

Le PDG de Clearview AI, Hoan Ton-That, a déclaré fin mai qu'une société américaine fournissant des services de sécurité aux écoles s'était inscrite pour bénéficier de l'offre à destination des entreprises, ainsi qu’une banque colombienne, qui est sur le point de déployer cette technologie dans le cadre de l’authentification client. Cité par le média spécialisé dans le numérique The Register, le PDG de Clearview affirmait le 25 mai que sa solution est valide, et pourrait permettre de prévenir le crime et la fraude financière.

Se passer de telles technologies pour une régulation plus respectueuse des libertés

Les détracteurs de cette technologie intrusive de reconnaissance faciale automatique rappellent que la base de données qui a été utilisée pour former le logiciel de Clearview comprenait des centaines de millions de photos téléchargées sans autorisation depuis les réseaux sociaux.

Lire aussi : Clearview propose sa reconnaissance faciale gratuitement à l'Ukraine pour redorer son image

Comme l'explique Nathan Freed Wessler, un avocat de l'Union américaine pour les libertés civiles, “les régulateurs doivent avoir le droit de forcer les entreprises à abandonner les algorithmes qui ont bénéficié et utilisé des données contestées”. Selon lui, pour accompagner la régulation de la reconnaissance faciale, boycotter les entreprises privées choisissant ce type de services "est un moyen de dissuasion important".

À LIRE AUSSI

Image
1984 was not supposed to be an instruction manuel
Une "Journée mondiale de la liberté de la presse"... sous surveillance
La liberté de la presse, fêtée aujourd'hui, vit des temps troublés, même là où elle est célébrée...La chasse est ouverteLa Fédération internationale des journalistes (...
03 mai 2022 - 22:02
Culture
Image
Le prix du paquet de cigarettes augmentera vendredi 1er novembre d'environ 50 centimes, du fait d'une hausse des taxes prévue par le gouvernement, qui vise un paquet à 10 euros fin 2020
Des caméras de vidéosurveillance et des mesures restrictives pour supprimer le tabagisme
Fléau mondial selon certains, échappatoire pour beaucoup d'autres, quoi qu'il en soit, fumer tue. Motivés par le coût associé à la prise en charge des maladies liées a...
28 décembre 2021 - 15:47
Politique
Image
technologies de suivi
Télétravail : entre performance et surveillance
Selon une étude réalisée auprès de 7 600 dirigeants dans le monde, responsables RH et informatiques ainsi qu'employés dans des secteurs variés (informatique, industrie...
04 décembre 2021 - 18:32
Société
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don