UberPop suspendu à partir de vendredi soir

Auteur(s)
Victor Lefebvre
Publié le 03 juillet 2015 - 15:15
Image
Manifestation de chauffeursde taxi contre UberPop.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
Les chauffeurs de taxis ont manifesté pendant plusieurs jours pour réclamer l'interdiction d'UberPop.
©Charles Platiau/Reuters
La direction française d'Uber a annoncé suspendre son application UberPop à partir de ce vendredi, à 20 heures. Suite aux manifestations parfois violentes des chauffeurs de taxis, la société explique vouloir apaiser les choses en attendant que la justice se prononce, et un éventuel retour.

Après plusieurs jours marqués par des manifestations, des tensions, parfois des violences et l'intervention du ministre de l'Intérieur, Uber fait marche arrière. L'entreprise américaine, a annoncé ce vendredi que son application de covoiturage UberPop serait suspendue en France à partir de 20 heures ce soir.

Selon le directeur général d'Uber France Thibaud Simphal, interrogé par Le Monde, cette décision a été prise "pour préserver la sécurité des chauffeurs Uber (…) victimes d'actes de violence ces derniers jours" et développer "un esprit d’apaisement, de dialogue avec les pouvoirs publics et montrer que l’on prend nos responsabilités".

UberPop se présente comme un simple service de covoiturage. Mais la justice y voit un service de VTC (voiture de transport avec chauffeur), ce qui interdit notamment de récupérer des clients dans la rue sans réservation préalable (la maraude).

Uber a déjà été condamnée, mais l'entreprise a multiplié les recours, ce qui lui a légalement permis de continuer son activité en attendant un jugement définitif. Mais face à cela, les chauffeurs de taxis avaient manifesté à partir du jeudi 25 juin, parfois violement, prenant dans certains cas à partie les chauffeurs Uber ou leurs clients.

Bernard Cazeneuve avait alors pris un arrêté interdisant les chauffeurs Uber à Paris au nom"des troubles graves à l'ordre public et du développement de cette activité illégale".

Si Uber veut calmer le jeu, l'entreprise ne renonce pas pour autant à revenir par la suite. Elle espère notamment que le Conseil constitutionnel répondra favorablement à sa question prioritaire de constitutionnalité sur la loi Thévenoud qui règlemente les services concurrents des taxis. La décision doit être rendue en septembre prochain.

Face à ce que les taxis, mais aussi François Hollande, considèrent comme une concurrence déloyale, Uber met en avant un service qui répond à une demande et permet, selon Thibaud Simphal, à des milliers de Français "d'arrondir leurs fins de mois alors que le pays manque cruellement (d'opportunités)".

 

À LIRE AUSSI

Image
L'application Uberpop fait concurrence aux taxis.
Lyon : deux chauffeurs de taxi en garde à vue après l'agression d'un client
Il y a quelques jours, un jeune homme de 27 ans s'était fait violemment agressé par des chauffeurs de taxis à Lyon alors qu'il voulait faire appel à un conducteur d'Ub...
01 juillet 2015 - 18:51
Société
Image
L'application Uberpop fait concurrence aux taxis.
Interdiction d'Uberpop : la justice se prononcera en septembre
La Cour d'appel de Paris a renvoyé à septembre sa décision sur UberPop. L'application qui fait la colère des chauffeurs de taxi et de VTC a donc encore au moins six mo...
31 mars 2015 - 15:16
Société
Image
Un panneau.
Colère des taxis : tout savoir sur UberPop, l'application polémique
Les taxis parisiens se mobilisent ce lundi contre UberPop. Face à cette grogne, le gouvernement a par ailleurs annoncé que ce service va être interdit à partir du 1er ...
15 décembre 2014 - 16:08
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.