Elon Musk annonce une action en justice contre les ONG financées par George Soros

Auteur(s)
Trina Banderas, France-Soir
Publié le 30 août 2023 - 12:30
Image
Musk
Crédits
F. Froger / Z9, pour France-Soir
Elon Musk veut intenter une action en justice contre George Soros.
F. Froger / Z9, pour France-Soir

JUSTICE - Le réseau social X va poursuivre des ONG financées par le milliardaire américain George Soros pour avoir prétendument tenté d'étouffer la liberté d'expression. 

Le PDG de X (anciennement Twitter), Elon Musk, a lâché une bombe dans la soirée du 23 août : il a confirmé que son empire de médias sociaux allait "intenter une action en justice" pour "mettre fin" à une tentative présumée de répression de la liberté d'expression par des politiciens et des ONG financées par George Soros.

Ces Organisations non gouvernementales auraient diffusé de fausses données sur le nombre d'"incidents haineux" dans les Îles Britanniques, en Irlande et en Écosse, dans le but de favoriser en retour la mise en place d'un système de censure.

"J'ai hâte que la procédure commence", a twitté Elon Musk, sans que le milliardaire ne donne d'autres détails, ce qui a conduit les réseaux sociaux et les médias à spéculer sur la nature exacte de l'affaire. 

Des statistiques gonflées en vue d’une nouvelle loi 

Le message d’Elon Musk répond à la réaction du journaliste indépendant Michael Shellenberg (qui a participé aux révélations des Twitter Files) à un article écrit par l'un de ses confrères, l'Irlandais Ben Scallan.

Ce dernier a en effet publié sur son compte Substack (une plateforme américaine de publications numériques, ndlr) intitulé Public, des révélations qui accusent les autorités irlandaises et écossaises de gonfler les statistiques sur les "crimes de haine", afin d'adopter en conséquence une nouvelle loi sur les "discours de haine". 

Cette loi érigerait en infraction pénale le fait de posséder du "matériel haineux" sur soi ou à son domicile. Les personnes qui refuseraient de remettre aux autorités les mots de passe de leurs appareils numériques seraient passibles d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an et d'une amende de 5.000 euros. 

L'article en question affirme que les ONG, soutenues par l'Open Society Foundations (OSF) de Soros, promeuvent un "programme de censure" en Irlande et en Écosse, y compris précisant ces perquisitions policières dans des résidences privées et sur des appareils personnels.

Bien que les sources de l'article de Ben Scallan n'identifient pas quelles sont les ONG financées par Soros impliquées dans cette campagne de censure présumée, il soulève des questions quant à l'exactitude des rapports produits à propos du chiffrage des crimes de haine.  

Scallan indique également que l'augmentation du nombre d'incidents signalés ne signifie pas nécessairement une augmentation réelle de ces crimes. Le journaliste souligne que le seuil de qualification d'un acte en tant que "crime de haine" est bas et qu'il ne nécessite souvent qu'un minimum de preuves, au-delà de l'affirmation d'un individu. 

La fondation du milliardaire George Soros quitte l'UE 

L'Open Society Fondations consacre environ 1,5 milliard de dollars par an à la défense de diverses causes, notamment des initiatives mondiales visant d'après l'ONG à défendre les droits de l'homme et à faire progresser les principes démocratiques. 

À l’heure actuelle, l'ONG a décidé de réduire son budget dans l'Union européenne (UE), estimant que plusieurs États membres consacrent suffisamment d'argent à la promotion des droits de l'Homme, de la liberté et de la diversité sociale.  

Les ressources des fonds souverains allouées à l'UE vont être dépensées dans d'autres régions du monde à partir de l'année prochaine.

Selon certains observateurs de l'activité philanthropique des ONG, ces régions pourraient être l'Afrique et l'Asie, afin de contrebalancer la présence de la Russie et de la Chine, alors que l'Europe est déjà dans l'orbite anglo-américaine. Une influence qui serait capable d'amorcer des changements de régime sur le continent africain ou asiatique et qui illustrerait une forme de soft power.

À LIRE AUSSI

Image
ARA Twitter chasse
Twitter Files (partie 16) : le deux poids, deux mesures de leur traitement médiatique aux États-Unis (et en France)
TWITTERFILES - Dans une suite de messages publiée le 19 février dernier, le journaliste d’investigation Matt Taibbi évoque le deux poids, deux mesures du traitement mé...
08 avril 2023 - 11:30
Société
Image
Musk et Zuckerberg
Musk contre Zuckerberg, Twitter contre Threads
DÉPÊCHE — Ils ont promis de régler leurs comptes sur un ring, mais avant ça, ils se cherchent encore des noises en ligne. Le 6 juillet dernier, Mark Zuckerberg a lancé...
07 juillet 2023 - 18:50
Culture
Image
Musk / Yaccarino
Elon Musk nomme Linda Yaccarino, membre influente du WEF et pro-vaccination anti-Covid à la tête de Twitter
BIG TECHS - Comme promis en décembre 2022, Elon Musk a trouvé la personne “assez folle” pour prendre la direction de Twitter. Le milliardaire a annoncé que Linda Yacca...
15 mai 2023 - 10:30
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.