"Profondément injustes" : le patron de la FIFA balaie les critiques sur les conditions de travail au Qatar

Auteur(s)
FranceSoir avec AFP
Publié le 20 novembre 2022 - 14:40
Image
Patron fifa
Crédits
GABRIEL BOUYS - AFP
Le président de la FIFA, Gianni Infantino.
GABRIEL BOUYS - AFP

Vantant les « progrès » obtenus selon lui par la FIFA en matière de droits de l'Homme, le patron du football mondial Gianni Infantino a fustigé les critiques occidentales envers le Mondial qatari, à la veille de son coup d'envoi.

« Donner des leçons de morale toujours dans le même sens, c'est simplement de l'hypocrisie », a estimé ce 19 novembre le président de la FIFA, l'Italo-Suisse Gianni Infantino, à la veille du match d'ouverture de la Coupe du monde 2022, qui opposera le Qatar et l'Equateur.

Après des mois de silence sur les multiples polémiques qui concernent le tournoi, le quinquagénaire s'est montré plutôt offensif devant la presse. Comme le rapporte l'AFP, Gianni Infantino s'est livré à un monologue d'une heure durant lequel il a amplement puisé dans son histoire personnelle pour affirmer se « sentir » à la fois « qatari », « arabe », « africain », « gay », « handicapé » et même « travailleur immigré ».

Alors que de multiples médias et ONG ont documenté les conditions de travail harassantes sur les chantiers de la Coupe du monde, Gianni Infantino a ainsi assuré « savoir ce que c'est que d'être discriminé », notamment parce qu'il avait lui-même « été harcelé à l'école » en tant qu'« enfant roux et bouclé, avec des taches de rousseur, et qui parlait mal allemand ».

« Et quand je suis arrivé à Doha la première fois, je suis allé voir certains de ces logements pour migrants et ça m'a ramené à mon enfance. J'ai dit aux Qataris : "Ce n'est pas correct, il faut faire quelque chose à ce sujet" », a-t-il raconté.

Le patron de la FIFA relativise les conditions de travail au Qatar en évoquant les migrants qui meurent pour rejoindre l'Europe

Le patron de la FIFA a en revanche évoqué « les progrès » obtenus ces dernières années pour les travailleurs au Qatar, tels que le salaire minimum d'environ 280 euros par mois, l'abolition du système de parrainage qui empêchait les employés de quitter le pays ou encore les indemnisations pour les salaires non payés et les accidents.

« Parmi les entreprises occidentales présentes ici, combien se sont préoccupées des droits des travailleurs migrants ? Aucune. Parce qu'un changement de législation implique moins de bénéfices. Mais nous l'avons fait », a argué le dirigeant.

Plus largement, il a jugé « profondément injustes » les critiques adressées au Qatar, estimant qu'« au moins le pays avait créé des voies légales » pour que des travailleurs étrangers viennent gagner leur vie, quand « très peu survivent » en essayant de rejoindre l'Europe.

« Pour ce que nous, les Européens, avons fait au cours des 3 000 dernières années, nous devrions nous excuser pour les 3 000 prochaines années avant de donner des leçons de morale aux autres », a-t-il encore proclamé.

Enfin, il a évoqué les articles parus dans plusieurs pays, Espagne, Angleterre, France, décrivant comme de « faux supporters » les fans d'Asie du Sud affichant leur soutien à des équipes prenant part au Mondial. « C'est du racisme pur. Chacun dans le monde a le droit d'encourager qui il veut », a-t-il commenté.

Quant à la volte-face des autorités qataries qui ont subitement interdit le 18 novembre la vente d'alcool à proximité des stades, elle a été balayée d'un revers de main par le patron de la FIFA : « Je pense personnellement qu'on peut survivre sans bière pendant trois heures. Et de fait, les mêmes règles s'appliquent en France, en Espagne, en Ecosse. »

 

À LIRE AUSSI

Image
Mondial Qatar
Mondial au Qatar : la Fifa interdit au Danemark de porter un maillot en faveur des droits de l'Homme
La Fifa a interdit au Danemark de s'entraîner avec des maillots pro-droits de l'Homme lors du Mondial de football au Qatar, a annoncé la fédération danoise, à quelques...
13 novembre 2022 - 12:05
Politique
Image
Le groupe français de BTP Vinci a annoncé la convocation par la justice française, mercredi, de sa
Chantiers au Qatar : Vinci annonce la convocation d'une filiale par la justice française "en vue d'une éventuelle mise en examen"
Accusé de "travail forcé" et de "traite d'êtres humains", le groupe français de BTP Vinci a annoncé lundi dans un communiqué la convocation par la justice française, m...
07 novembre 2022 - 11:10
Société
Image
Des travailleurs migrants au Qatar.
Mondial de Football : du Qatar, les journalistes ne montreront pas ce qu'ils veulent
Interdiction de filmer dans les bâtiments gouvernementaux, les universités, les lieux de culte, les hôpitaux, ainsi que les lieux d’habitation et les entreprises privé...
21 octobre 2022 - 11:50
Politique > Monde

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.