"70% des Guyanais refusent la vaccination, il faut de la transparence" Gabriel Serville

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 10 octobre 2021 - 19:01
Image
Gabriel Serville entretien essentiel
Crédits
F. Froger / D6
Gabriel Serville, président de la collectivité territoriale de Guyane.
F. Froger / D6

Alors que la situation sanitaire s’aggrave aux Antilles, certains dénoncent un manque de volonté de la population à se faire vacciner, tandis que d’autres déplorent une mauvaise gestion de la crise sanitaire : des soignants martiniquais parlent même d'«euthanasie active» dans un contexte de refus de soin.

Récemment élu président de la collectivité territoriale de Guyane, Gabriel Serville a répondu à nos questions sur la situation sanitaire, ainsi que sur les enjeux présents dans sa région de France Outre-mer. Il demande le dialogue en Guyane, il a entre autres mis en place des comités citoyens pour la transparence afin de lutter contre les avis extrêmes et de trouver un équilibre en société.

Ancien proviseur de lycée, maire, et député pendant neuf ans avant d’être élu à son poste actuel, il a fait partie de l’actualité dernièrement avec Christiane Taubira, également guyanaise, à qui a été également reproché de ne pas appeler sans réserve à la vaccination. M. Serville avait expliqué qu’il n’a pas été élu pour ses positions sur la situation sanitaire et qu'il ne souhaite pas confondre tous les sujets. Il appelle à la discussion et à écouter chaque discours, également ceux des médecins antillais critiquant la gestion de la situation sanitaire aux Antilles.

Le président de la CTG revient également sur le développement de la Guyane, il explique formellement qu’il y a toujours une "mainmise coloniale" sur la gestion de ce territoire par l’État français.

À LIRE AUSSI

Image
Idriss Aberkane au Défi de la vérité
"L’État français est un des plus gros producteurs de fake news" Idriss Aberkane
Idriss Aberkane a relevé le défi ! Conférencier, essayiste, titulaire de plusieurs doctorats dans des disciplines aussi différentes que les sciences cognitives, la géo...
04 octobre 2021 - 19:00
Vidéos
Image
soignant
Antilles : la politique de la peur pour pousser à la vaccination ? Témoignages
Des hôpitaux surchargés, 900 soignants dépêchés en deux semaines selon la compagnie aérienne qui les y a guidés, une multiplication par trois des lits de réanimation, ...
07 septembre 2021 - 13:28
Société
Image
juge rui da fonseca e castro
"C'est un gouvernement tyrannique" : le juge Rui da Fonseca e Castro attaque l'État portugais
Spécialisé dans le droit pénal et les affaires criminelles au Portugal, le juge Rui da Fonseca e Castro s’attaque au gouvernement de son pays. Répétant qu’il n’est pas...
07 octobre 2021 - 19:30
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.