"On ne croit plus dans les partis", les maires se rebellent et soutiennent un parti du peuple

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 12 novembre 2021 - 16:00
Image
collectifs des maires résistants
Crédits
F. Froger / D6
Fabrice Marchand et Thierry Renaux, élus, fondateurs du collectif des maires résistants.
F. Froger / D6

Les maires des petites communes ne se sentent pas écoutés. Pour l'élection présidentielle de 2022, trois élus de France décident de rassembler tous ceux ne croyant plus dans les partis traditionnels. Qu'ils soient maires d'une grande ville ou d'un village, peu importe, leurs signatures ont le même poids lorsqu'ils soutiennent un candidat. Nous avons reçu Fabrice Marchand et Thierry Renaux, deux des fondateurs du Collectif des maires résistants, pour un Entretien essentiel.

L’objectif de ce collectif des maires résistants sur le long terme est de « fusionner l’action du peuple avec l’action des maires ». À court terme, cela se traduit par le soutien qu'ils porteront à un candidat à la prochaine élection nationale pour un collectif qui émergera « du peuple pour le peuple ».

Déçus par les politiques appliquées en France depuis les dernières décennies, nos invités ne souhaitent pas voter pour le Parti socialiste, les Républicains, ni les extrêmes. Fabrice Marchand est également le premier Gilet jaune devenu maire, le seul à ce jour, dans son village des Ardennes. Ces deux élus ne souhaitent pas porter un programme précis, mais plutôt donner un élan pour un nouveau parti sensible aux besoins du peuple de cette France des petites villes : « tous les élus ensemble, nous sommes les serviteurs du peuple français ».

Selon eux, les maires des villages font partie de ceux qui sont au plus proche des problèmes du quotidien de leurs habitants. En France, près de 85% des communes sont des communes de moins de 500 habitants : « pourtant on n'écoute que les maires des très grandes villes », déplore Fabrice Marchand.

Les fondateurs du collectif des maires résistants appellent « tous les maires de la ruralité et d’ailleurs à rejoindre ce mouvement. Ce sera peut-être historique, ça n’a jamais existé, quelque chose comme cela, il faut être des milliers ». Sur notre média, ces élus lancent officiellement leur mouvement, en appelant à un grand rassemblement et une marche dans la ville de Roanne, dans la Loire, à 13 h 30, ce samedi 13 novembre 2021.

Avant son lancement officiel, le mouvement prend déjà forme sur tous les réseaux sociaux, explique Thierry Renaux : « on est motivés, quand on voit tous les gens qui viennent nous rejoindre. Quand on a créé ce collectif et notre page Facebook, on s’est très vite retrouvé avec 15 000 ou 20 000 abonnés en quelques jours, quelques semaines. Et là, on a d’autres groupes qui nous ont rejoints, si on additionne tout cela, on dépasse les centaines de milliers d’adhérents à ce projet ».

« De plus en plus de maires n’ont plus confiance dans la politique actuelle, surtout les maires des communes rurales. Ils ne veulent plus aller dans un parti, car ils savent qu’ils vont être trompés » témoigne Thierry Renaux.

À LIRE AUSSI

Image
Florian Philippot
"Emmanuel Macron ne supporte pas la contradiction, il n’aime pas son peuple" Florian Philippot
Figure de la critique de la gestion de la crise dite sanitaire, Florian Philippot alerte depuis plusieurs années sur les politiques d’austérité européennes qui ont con...
16 août 2021 - 22:43
Vidéos
Image
Gabriel Serville entretien essentiel
"70% des Guyanais refusent la vaccination, il faut de la transparence" Gabriel Serville
Alors que la situation sanitaire s’aggrave aux Antilles, certains dénoncent un manque de volonté de la population à se faire vacciner, tandis que d’autres déplorent un...
10 octobre 2021 - 19:01
Vidéos
Image
François Asselineau : l'entretien essentiel
François Asselineau manifeste devant le Sénat : l'entretien essentiel
Il avait été notre invité au Défi de la vérité en fin d'année dernière, le voici de retour pour un Entretien essentiel dans lequel il s'explique sur son absence à la g...
22 juillet 2021 - 15:53
Vidéos

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.