Général Diamantidis : l'OTAN, un changement de doctrine dangereux ? Deuxième partie

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 octobre 2021 - 13:00
Image
Debriefing Général Diamantidis, partie 2
Crédits
FS
Général Diamantidis : deuxième partie
FS

Deuxième volet d’un entretien avec Grégoire Diamantidis. Général de brigade aérienne, ancien pilote de chasse, le Général Diamantidis a été chargé à partir des années 1990 de missions internationales parmi les plus sensibles, traitant en particulier de l'ex-Yougoslavie et surtout, de l'Irak. Aujourd'hui en retraite, il s'engage très activement au sein du Cercle de réflexion inter-armées (CRI) au nom duquel il nous parle aujourd'hui. Le Cercle est une entité indépendante de réflexion sur tous les problèmes liés à la Défense qui “n’exprime pas la doctrine officielle et n’engage que lui” ; le Cercle est soutenu par la Saint-Cyrienne, l'Association de soutien à l’armée française (ASAF) et par l’Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR), issus des Sentinelles de l’agora, un club d’officiers supérieurs et généraux en deuxième section. Au printemps 2021 le CRI s'est fait connaître du public général avec un billet publié le 11 mars dans le journal Capital et qui éclata comme un coup de tonnerre. Signé par le Général Diamantidis, intitulé “Il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard !”, republié en plusieurs langues, le billet prend la forme d'une lettre ouverte au secrétaire général de l'OTAN Gerhard Stoltenberg. Le général y explique en termes intelligibles au profane le document "OTAN 2030", et le danger existentiel que représente actuellement pour l'Europe le changement de doctrine de l'OTAN.

Voir la première partie : Général Diamantidis : OTAN, "stopper ce train fou avant qu'il ne soit trop tard" ?

Parmi les thèmes traités par le général Diamantidis dans ce deuxième volet : la nature, le nombre et l'emplacement des armes nucléaires stratégiques, côté OTAN et côté russe ; rôle majeur dévolu à l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS) que vient de rejoindre l’Iran ; méconnaissance des intérêts de la France si campée sur une posture hostile à la Russie ; témoignage personnel concernant feu David Kelly, ami du général et Inspecteur britannique en Iraq ; formation et recrutement, état des forces armées françaises ; importance cruciale des DOM-TOM et de la zone maritime française ; affaire des sous-marins australiens et la troisième voie  : rupture d’avec une logique de deux blocs que doit chercher la France ; importance du nucléaire et en particulier des petites centrales nucléaires ; l’Europe étant coiffée par l’OTAN, la souveraineté française est désormais pour elle une question de survie.

Erratum : le Général a déclaré ici par mégarde que l’Afghanistan venait de rejoindre l’Organisation de coopération de Shanghaï. Il voulait évidemment dire l’Iran. L’Afghanistan est actuellement observateur auprès de l’OCS.

À LIRE AUSSI

Image
Debriefing Général Diamantidis, partie 1
Général Diamantidis : OTAN, "stopper ce train fou avant qu'il ne soit trop tard" ? Première partie
Général de brigade aérienne, ancien pilote de chasse, le général Diamantidis a été chargé à partir des années 1990 de missions internationales parmi les plus sensibles...
18 octobre 2021 - 19:27
Vidéos
Image
Submarine
Sous-marins : la fausse rupture du "contrat du siècle", une fin programmée de la France ?
ANALYSE - Maintenant tout le monde ou presque en dehors des enfants est vacciné en France. L'épidémie régresse partout dans le monde hormis dans les pays (États-Unis, ...
29 septembre 2021 - 21:50
Opinions
Image
Debriefing General Robert Spalding
General Robert Spalding : USA, Chine, le "monde libre" face à la pandémie
Nous recevons le Général Robert Spalding, retraité de l’US Air Force. Il est actuellement fellow de l'Hudson Institute, un think tank américain travaillant sur les rel...
28 janvier 2021 - 19:55
Opinions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.