Pr Raoult contre le ministère de la Vérité  : "Il est extrêmement dangereux d’affirmer qu’il y a une connaissance unique"

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 10 juillet 2023 - 16:30
Image
Didier Raoult
Crédits
F. Froger / Z9, pour France-Soir
On ne peut pas remettre en cause "la liberté de parole des universitaires".
F. Froger / Z9, pour France-Soir

DEBRIEFING - Dans cet entretien, nous évoquons les diverses attaques dont l’IHU-Méditerranée et le Professeur Raoult ont fait l’objet depuis 2020 et l'avènement de la crise du Covid. Des attaques "visant à me faire taire", affirme le chercheur marseillais. Des attaques répétitives et bornées, qui passent mal dans l'opinion publique, y compris dans les cénacles parisiens : l'apparente volonté du gouvernement de nuire à l'image d'un scientifique internationalement reconnu est de plus en plus considérée comme une erreur. On ne peut pas remettre en cause "la liberté de parole des universitaires", rappelle le Pr Raoult.


Avant 2020, le cabinet international de conseil en stratégie McKinsey, a réalisé un rapport élogieux de l’outil de recherche que constitue l’IHU-Méditerranée. Un outil qui devait à la fois servir à faire de la science sur les maladies infectieuses et à soigner les patients.

En mars 2020, l’étude Gautret, sur la bithérapie azithromycine + hydroxychloroquine démontre la baisse de la charge virale de patients contaminés par le SARS-CoV-2, certes sur un petit échantillon, mais suffisant pour constituer les débuts d'une solide étude observationnelle et surtout apporter, dans l'urgence, pour un faible coût et sans risque, une solution potentielle à l’épidémie de Covid-19

Puis, en mai 2020, l’étude frauduleuse du Lancet (rétractée moins de 15 jours après sa publication) donne lieu à un tweet du ministre de la Santé de l'époque, Olivier Véran, qui demande aux instances administratives de tirer les leçons de cette étude, d’une manière bien trop précipitée. 

L’inclusion des patients dans les études qui prescrivent l’hydroxychloroquine est alors arrêtée sans être reprise, malgré la fraude établie. La communication de l’IHU et du Professeur Raoult au travers de la chaine YouTube "On a le droit d’être intelligent" n’est pas bien vue du gouvernement, et plus particulièrement du ministre Véran, car elle ne valide par des orientations plus politiques que sanitaires.

"Substrat" scientifique inattaquable

Étant donné que les analyses et la communication du Pr Raoult sont basées sur des données et des éléments scientifiques, il est difficile de l’attaquer sur les éléments de fond, sur la science. Ce "substrat" explique d'après le professeur "pourquoi" il "n'a pas été censuré" des plateformes numériques, en tout cas systématiquement.

Alors, un dispositif visant à le faire taire a été mis en place avec la nomination de François Crémieux à la tête de l’hôpital de Marseille (AP-HM), avec l'obsession fixe de sa part à vouloir mettre le Pr Raoult "sous contrôle". De son côté, Olivier Véran saisit l’IGAS (Inspection générale des Affaires sociales) d’une mission de "contrôle de l’IHU" le 4 novembre 2021.

La mission menée par sept inspecteurs se passe bien, avec une bonne évaluation de la recherche et du travail de l’IHU. Cependant, le rapport préliminaire de juin 2022 de 500 pages, qui fait état de bon nombre d’opinions, n'est pas fondé qui sur l'analyse objective des données fournies par l’IHU dans un ensemble de documents de plus de 75.000 pages. 

Il est normal - et cela est même un droit - qu’un rapport de l’administration puisse être contradictoire.  L’IGAS donnait 15 jours seulement au Professeur Raoult pour répondre. Du jamais vu ! Didier Raoult a produit une réponse de 85 pages, que nous publions ce jour.

Cette réponse n’a pas été incluse dans le rapport définitif d’août 2022. Elle n’a pas non plus été fournie au magistrat et aux inspecteurs qui ont dernièrement mené une perquisition à l’IHU. Des procédures cavalières qui ne respectent pas le droit.   

"Complot contre la science" 

Le Professeur Raoult évoque ces sujets dans ce "complot contre la science"  à ses yeux, qui a mené à de nombreuses critiques contre l’IHU dans les médias, ces derniers ayant juste repris le rapport de l’IGAS, sans vraiment y apporter une critique objective. 

Le Professeur Raoult appelle à la tenue d'une commission d’enquête parlementaire ou sénatoriale afin de s’assurer, non pas que les ministres "aillent en prison", mais que l’on fasse un véritable retour d’expérience sur la gestion de la crise dans l’intérêt des patients qui ont subi une perte de chance avérée.

Il évoque aussi l’enquête parlementaire en Grande Bretagne ou Boris Johnson est sur la sellette avec des décisions prises "au doigt mouillée" (voir le scandale des LockDown Files).

À LIRE AUSSI

Image
FS soutiens au professeur Raoult
Nombreux soutiens au professeur Raoult et à l'équipe de l'IHU-Méditerranée
SCIENCE/SANTÉ - Après la publication d’une étude rétrospective qui démontre l’efficacité de l’hydroxychloroquine en traitement précoce de la Covid-19, le professeur Ra...
30 mai 2023 - 19:15
Vidéos
Image
Didier Raoult
L’hydroxychloroquine, un traitement efficace contre la Covid-19 "saboté depuis le début" : "Il faut qu’il y ait une commission parlementaire à ce sujet", entretien avec le Professeur Raoult
DEBRIEFING - Dans le cadre d’un entretien en compagnie du Professeur Raoult, l’ancien président de l’IHU-Méditerranée évoque plusieurs sujets incontournables de l’actu...
26 mai 2023 - 15:02
Vidéos
Image
Didier Raoult, à l'IHU Méditerranée Infection (Marseille) le 30 mars 2022
Le professeur Didier Raoult répond aux accusations de l’IGAS et des ministres
Le lundi 5 septembre, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a fait paraître le rapport final sur le fonctionnement de l’Institut hospitalo-universitaire M...
07 septembre 2022 - 13:25
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.