“Si les institutions qui font la promotion du vaccin refusent de débattre, il faut alors le fuir” Steve Kirsch

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 23 décembre 2022 - 20:00
Image
Kirsch
Crédits
FS
Steve Kirsch entrepreneur et mécène de la recherche médicale.
FS

Maintes fois banni de Twitter, l'entrepreneur et mécène de la recherche médicale, Steve Kirsch, est de retour sur le réseau social. Il nous a accordé un entretien pour aborder une fois de plus la vaccination, ses effets secondaires et la sourde-oreille des autorités malgré “des preuves à la vue de tous”. Il affirme que “rien n’a changé” depuis son dernier bannissement en février 2022 : les autorités sanitaires américaines tout comme les promoteurs du vaccin “ne veulent toujours pas débattre” et tenter de “contester” ses recherches.

Quelques jours à peine après son retour, le compte Twitter de M. Kirsch totalise déjà plus de 142 000 followers. La raison de son bannissement tient au fait, selon lui, d’avoir “dit la vérité sur les vaccins anti-Covid”. "Si vous faites une recherche Google sur les super-propagateurs de la désinformation, je serai en tête de liste (...) J’ai fait les liens entre les vaccins et les maladies à prion. J’en ai apporté la preuve et cela ne leur a pas plu”, a-t-il expliqué.

Des données “troublantes”

Steve Kirsch a également abordé ses activités loin du réseau social. “Il s’agit essentiellement de compiler les données et examiner les chiffres, chercher un signal pour répondre à la question : est-ce que le vaccin présente un quelconque avantage. J’essaie d’arriver à la vérité”, explique-t-il. Il affirme que toutes les données recueillies “sont troublantes”. Le pire, poursuit-il, est “lorsque vous avez des données de sécurité crédibles, une étude longitudinale faite par des scientifiques engagés par le ministère israélien de la Santé, montrait que les vaccins étaient super dangereux, avec beaucoup d’effets secondaires graves qui ne disparaissaient pas. Ils ont enterré le rapport”, a-t-il affirmé.

L’entrepreneur rapporte avoir essayé de présenter cela aux autorités sanitaires américaines, dont le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et sa directrice, Rochelle Walensky. “J’ai frappé à leur porte. Ils n’ont jamais répondu. Ils ne voulaient pas voir les données de cette étude (...) C’est inexplicable que la personne qui a la plus grosse responsabilité pour ce vaccin ne veuille pas une étude de sécurité la plus définitive jamais faite. Ils ignorent tous les signaux de sécurité (...) sinon, ils auraient repéré sur le VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System, système de surveillance de la sécurité des vaccins qui accepte les rapports d'événements indésirables après la vaccination, ndlr), les signaux de décès, d’embolie pulmonaire... Comme s’ils étaient sourds et aveugles”, regrette-t-il.

Steve Kirsch affirme que “personne ne veut toujours débattre avec (lui) sur ce sujet. La preuve est à la vue de tous (...) J’ai écrit un article sur SubStack, transmis au Dr Rochelle Walensky. J’ai proposé d’avoir un débat. Ils peuvent choisir les règles, le lieu, tant que c’est équitable, afin de voir où nous pouvons aller et travailler les questions sur lesquelles nous sommes en désaccord”. Il a exprimé sa stupéfaction quant à celle attitude, d’autant plus inexplicable que “le taux d’utilisation des vaccins est de plus en plus faible. S’ils veulent inverser la tendance, il ne faut pas refaire la même chose. Pour restaurer la crédibilité, il faut venir autour d’une table parler de données, de preuves... C’est cela la science”, dit-il.

Faute de dialogue, il faut fuir le vaccin

Le mécène souligne la nécessité de sensibiliser le public à ce problème. “Si nous ne pouvons pas avoir un dialogue avec les gens qui font la promotion du vaccin, alors les gens doivent le fuir aussi vite qu’ils le peuvent”. Faute de possibilités de débattre avec les autorités sanitaires concernées, il estime que “la collecte de données ne sert plus à rien. Il faut défier ces gens. Si je me suis trompé, qu’ils me le montrent. Si vous ne le faites pas, faisons en sorte que le public sache que le CDC a peur du débat”.

Notre invité explique que le plus important est de “débattre de ce que les données montrent et d'avoir une hypothèse cohérente qui explique des résultats. Si vous avez raison, votre explication devrait mettre au clair toutes les données (...) Vous avez essentiellement deux hypothèses : soit le vaccin fonctionne, soit il ne fonctionne pas. Ce que vous faites, c’est de regarder ce que les points de données vous montrent et vous vous demandez comment expliquer cela".

À LIRE AUSSI

Image
Debriefing Steve Kirsch 2
Steve Kirsch estime que les effets secondaires de la vaccination sont sous-déclarés d'un facteur 41
Steve Kirsh, dirigeant d'entreprise et analyste, a passé beaucoup d'heures à analyser les diverses donnée aux États-Unis. Il a participé à la présentation de 8 heures ...
30 septembre 2021 - 19:25
Vidéos
Image
Steve Kirsch
Steve Kirsch : "ils ne veulent pas débattre !"
Entrepreneur, mécène de la recherche médicale, Steve Kirsch publiait récemment un article important, que nous avions repris sur France Soir : "Les recommandations de t...
27 mai 2021 - 20:36
Vidéos
Image
Xavier Bazin
"Cet esprit critique qu’on doit retrouver sur les vaccins covid, il le faut aussi sur les autres vaccins" Xavier Bazin
Invité de notre "Debriefing", Xavier Bazin, journaliste scientifique et écrivain, vient nous présenter son nouvel ouvrage Antivax toi-même ! - Retrouvons un esprit cri...
18 décembre 2022 - 18:20
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.