Allergies aux pollens: après les bouleaux, place aux graminées

Vigilance

Allergies aux pollens: après les bouleaux, place aux graminées

Publié le :

Mardi 22 Mai 2018 - 10:59

Mise à jour :

Mardi 22 Mai 2018 - 11:06
Les personnes allergiques aux pollens n'ont pas eu un mois d'avril facile, ni un mois de mai d'ailleurs, principalement à cause des bouleaux. Maintenant ce sont les graminées qui s'y mettent. Le dernier bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologique laisse augurer un mois de juin compliqué.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Gorge qui gratte, yeux qui piquent, nez qui coule… Si vous avez constaté ces symptômes ces derniers jours, c'est peut-être à cause d'une allergie aux pollens. Car avec le retour des beaux jours reviennent donc les pollens et leur lot d'inconvénients pour les personnes sensibles.

Au mois d'avril et durant la première partie du mois de mai, ce sont les pollens de bouleau qui ont causé de nombreux désagréments pour la santé des victimes d'allergies. En cette fin de mois de mai, et sans doute aussi au mois de juin, ce sont les pollens de graminées qui reviennent en force.

Lire aussi: allergies - les pollens de bouleau sévissent sur la France

Le Réseau national de surveillance aérobiologique a publié sur son site un bulletin de vigilance des pollens qui court pour l'instant jusqu'au 25 mai et indique une prolifération des graminées sur l'ensemble du territoire français.

En effet, toute la carte est en alerte orange (pour risque élevé), sauf la Corse, le Nord, la Bretagne, et quelques départements dans le Sud qui sont en alerte jaune (pour risque moyen).

Et aussi: alerte rouge aux pollens - comment se protéger?

Attention aussi aux pollens des chênes. Car même si ces arbres sont en fin de cycle niveau pollinisation, ils restent concernés par un risque allergique moyen sur une grande partie du territoire.

A noter, pour les graminées, que le risque allergique devrait passer au rouge en juin et devenir très fort dans quasiment toutes les régions de France, fort pour le Sud-Est, l'Est et la région Rhône-Alpes.

Avant que la situation s'améliore en juillet en tombant à un risque allergique moyen, puis faible en août, puisque la pollinisation des graminées approchera de son terme.

Le Réseau national de surveillance aérobiologique a publié un bulletin allergo-pollinique concernant les pollens de graminées jusqu'au 25 mai.

Commentaires

-