Grippe: 700 morts de plus en une semaine et une probable hausse à venir

Grippe: 700 morts de plus en une semaine et une probable hausse à venir

Publié le :

Mercredi 13 Février 2019 - 15:21

Mise à jour :

Mercredi 13 Février 2019 - 15:34
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le nombre de morts attribuables à la grippe fin janvier a été estimé à 1.800, soit 700 de plus en une semaine. Le nombre de cas a nettement augmenté depuis, ce qui laisse envisager un chiffre des décès encore supérieur.

Le nombre de morts dus à l'épidémie de grippe a nettement augmenté en une semaine selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'Institut de Veille sanitaire (InVS) publié ce mercredi 13.

Selon ces données, environ 1.800 décès attribuables à la grippe avaient été recensés entre le début de la surveillance 1er octobre 2018 et le 27 janvier dernier. Le nombre de morts a en effet deux semaines de retard sur les données publiées par l'InVS en raison du temps nécessaire pour le calculer. Dans le précédent bulletin, l'organisme indiquait 1.100 décès.

Aucun chiffre n'était disponible avant cela, mais on peut déjà considérer qu'avec 700 décès supplémentaires en une semaine, la quatrième semaine de janvier a été la plus meurtrière, du moins parmi celles pour lesquelles des données sont disponibles. Depuis, le chiffre a pu s'envoler.

Voir: Epidémie de grippe: le vaccin moins efficace que prévu cette année

Les 1.800 décès correspondent au nombre estimé à la quatrième semaine de 2019. Or, à ce moment, le nombre de cas en France était de 339 pour 100.000 habitants. Pour la sixième semaine de l'année, ce chiffre a presque doublé avec 622 cas pour 100.000 habitants. Si le ratio entre malades et décès se maintenait, on pourrait estimer à plus de 1.200 le nombre de victimes rien que sur la sixième semaine de janvier.

Un chiffre qui peut impressionner mais ne supposerait pas pour autant que l'épidémie de cet hiver est particulièrement virulente. A titre de comparaison, le nombre de morts attribuables à la grippe sur la saison 2017/2018 (d'octobre à avril) avait été estimé à 12.980, alors que le vaccin avait été assez efficace, ce qui ne semble pas être le cas cette année.

La grippe tue essentiellement des personnes âgées (85% de 75 ans et plus la saison dernière). Chez ces personnes fragiles, la grippe peut s'ajouter à d'autres pathologies, se compliquer, ou affaiblir l'organisme favorisant ainsi l'arrivée d'infections bactériennes plus dangereuses.

Cela signifie donc que sur la période étudiée, la grippe a certainement eu un rôle dans 1.800 décès. Cela ne signifie pas forcément qu'elle est la cause unique et directe de la mort.

Lire aussi:

Epidémie de grippe: les urgences saturées dans certains départements

Début de grippe: comment reconnaître les premiers symptômes

Grippe: l'homéopathie est-t-elle efficace pour le traitement ou la prévention?

1.800 morts étaient attribuables à la grippe au 27 janvier, 700 de plus en une semaine.


Commentaires

-